Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2001 1 23 /07 /juillet /2001 23:48

« Quand parle un homme simple, c’est un délice. »

Par Vincent Cambier

Les Trois Coups.com


C’est incontestablement un bien bon spectacle. Plus qu’une pièce de théâtre « normale », c’est une conversation entre deux êtres qui s’apprécient et se respectent (Thomas Bernhard et Krista Fleischmann). Sans doute un des dialogues les plus simples et les plus brillants du Festival.

Sophie Thebault a pris le contrepied de l’image habituelle de l’écrivain autrichien « négatif », qui déteste tout et tout le monde. Ici, c’est un des plus grands écrivains de notre époque qui s’exprime, mais aussi un être humain d’une qualité rare, profondément et définitivement libre, intègre et lucide. Pas de faux-semblants, pas d’hypocrisie : droit au but ! Il n’attaque pas, ce sont les mots eux-mêmes qui sont « comme des obus ». C’est un « poseur de pièges », mais il n’oblige personne à tomber dans ses rets ! Dans le monde qui « est une sorte d’hiver », « une tromperie », ses propos d’une lucidité tranquillement méchante nourrissent comme un fortifiant bourré de vitamines.

Ce qui est très fort dans ce spectacle, c’est que Thomas Bernhard laisse cheminer sa pensée, en toute clarté et en toute simplicité. Ça nous change agréablement des discours intellectuels obscurantistes et des horripilants résumés réducteurs télé.

Patrick Lambert, parfaitement à l’aise dans la tête et dans la peau de Thomas Bernhard, est très convaincant. Marion Bonneau, dans le rôle difficile de Krista Fleischmann, est impeccable. 

Vincent Cambier


Thomas Bernhard, un rescapé

Entretiens de Thomas Bernard avec Krista Fleischmann (éd. L’Arche)

Compagnie les Tournesols • place Aubry • 02000 Laon

06 60 49 82 47

Adaptation : Sophie Thebault et Zaïra Benbadis

Mise en scène : Sophie Thebault

Avec : Patrick Lambert et Marion Bonneau

Décors : Alexandre Rabory

Musique : Jean-Paul Celea

Lumières : Stéphanie Daniel

Théâtre de l’Escalier-des-Doms • 1 bis, rue des Escaliers-Sainte-Anne • Avignon

04 90 14 07 99

Du 6 au 28 juillet à 17 heures (1 h 30),

90 F et 65 F

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher