Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2001 5 20 /07 /juillet /2001 22:15

Un beau comédien
dans un luxuriant jardin


Par Vincent Cambier

Les Trois Coups.com


C’est un fait indéniable : c’est un beau spectacle. Au propos encore et toujours d’actualité, en ces temps de « repentance ». Au discours clair à l’époque où l’on a jugé Papon, où l’on va juger d’arrogants chefs d’État et leurs sbires.

 

theatre2-reduit-copie-2.jpg

 

Porté à bout de voix par un Jean-Paul Farré sobrement incandescent, qui tisonne – avec Michel Quint – au fer rouge là où ça fait mal. Là où sont nos sales petites lâchetés, qui tachent nos consciences. Là où nous planquons nos misérables mesquineries de miteux du cœur. Là où nous sommes prêts à tout pour entendre encore notre peau palpiter. Là où nous jugeons trop vite, sur les apparences.

 

La mise en scène de Gérard Gelas a l’intelligence d’être sobre et dépouillée, sans effets grandiloquents qui auraient desservi le propos. Jean-Pierre Chalon et Jean-Louis Cannaud sont au diapason et accompagnent fraternellement le spectacle de leur travail raffiné, tout en dignité. 

 

Vincent Cambier

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Effroyables jardins, de Michel Quint

Mise en scène : Gérard Gelas

Avec : Jean-Paul Farré

Décors et costumes : Daniel Jassogne

Dramaturgie : Émile Herlic

Création lumière : Jean-Louis Cannaud

Création son : Jean-Pierre Chalon

Musique originale : Michel Garnier

Théâtre du Chêne-Noir (salle Léo-Ferré) • 8 bis, rue Sainte-Catherine • Avignon

04 90 82 40 57

Du 7 au 28 juillet à 16 heures (1 h 20), 150 F et 105 F

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher