Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 19:34

Émouvantes anamorphoses


Par Estelle Gapp

Les Trois Coups.com


À Carpentras, la compagnie K.I.T. présente un parcours-spectacle insolite dans l’Hôtel-Dieu, magnifique édifice du xviiie siècle en cours de rénovation. Plus qu’une visite guidée, une déambulation théâtrale et chorale, inventive et intelligente, qui ressuscite l’âme de cet ancien hôpital religieux, en fonction jusqu’en 2001, en attente d’une nouvelle vie.

Comme des fantômes surgis du passé, deux nonnes de la communauté des sœurs Augustines hantent les lieux de leur frêle silhouette voilée : « Ceux que nous étions sommes devenus Histoire »… murmurent-elles à nos oreilles. Dès l’entrée aux murs couverts de donatifs – ces plaques commémoratives dédiées aux généreux donateurs –, la poésie opère. D’une pièce à l’autre, des scènes dialoguées et chantées retracent l’histoire de l’édifice, construit entre 1750 et 1761 à l’initiative de Mgr d’Inguimbert, évêque éclairé de Carpentras. Dans la pharmacie d’époque, à l’impressionnante collection d’herbes médicinales, un homme blessé vient se faire soigner : en pleine Révolution française, l’édifice est assailli par les Avignonnais, en conflit au sujet du rattachement à la France. La façade porte encore les traces des tirs de canons. L’anecdote raconte que la bataille a été interrompue pour une pluie de grêle providentielle, au profit des Carpentrassiens.

Bien plus qu’un cours d’histoire, l’originalité du texte d’Alain Ubaldi, auteur, metteur et scène et comédien de la compagnie K.I.T., est de nous faire voyager dans le temps, du xviiie siècle à nos jours, jusque dans notre futur proche. Habités par des personnages échappés de son imaginaire, les lieux reprennent vie : la chapelle baroque vibre au chant a capella des deux magnifiques comédiennes. Dans le hall principal, un libertin, héritier de la philosophie des Lumières et fervent défenseur de la liberté individuelle, nous entraîne avec insolence vers la modernité. Au pied de l’escalier d’honneur, majestueusement habillé d’ombre et de lumière, le trio nous projette au cœur de la révolution industrielle, évoquant la personnalité d’Isidore Moricelly, industriel du xixe siècle et mécène de Carpentras.

Dehors, les ingénieux éclairages du scénographe Wilfrid Roche n’ont pas fini de nous surprendre. La cour de l’Hôtel-Dieu prend soudain des airs de cour d’honneur du palais des Papes. Sur les tréteaux, une scène revisitée d’Ubu roi projette des ombres grandioses sur la façade. Émouvantes anamorphoses, qui transforment les personnages historiques en fabuleuses marionnettes, dans un ultime hommage au théâtre. Dernière étape de ce surprenant périple poétique, une scène de cabaret nous resitue dans le présent et chante les défis du futur : économie, écologie, avenir de la planète. Artistes engagés, Alain Ubaldi et ses deux muses nous interrogent, avec sérieux et fantaisie, sur notre propre responsabilité citoyenne. Plus qu’une leçon d’histoire, une leçon de vie. Car l’héritage du passé pose la question essentielle de la transmission : transmission du savoir, mais aussi transmission du monde aux générations à venir. Du haut de ses deux cent cinquante ans, la lourde porte de l’Hôtel-Dieu nous regarde. 

Estelle Gapp


Visites en scène, visites-spectacles nocturnes dans le pays d’art et d’histoire Ventoux-Comtat venaissin

Visite de l’Hôtel-Dieu à Carpentras

Production : Communauté d’agglomération Ventoux-Comtat venaissin

Service tourisme et culture • 1171, avenue du Mont-Ventoux • 84200 Carpentras

04 90 67 10 13 ou 04 90 67 69 21

tourisme-culture@ventoux-comtat.com

Compagnie K.I.T. • Villes-sur-Auzon

Contact : Alain Ubaldi | 06 78 23 60 24

ciekit@orange.fr

Texte, chant et mise en scène : Alain Ubaldi

Avec : Gaël Fantini, Jane Bredeuillard, Alain Ubaldi

Scénographie et création lumière : Wilfrid Roche

Guides-conférencières : Nathalie Grosjean, Isabelle Magny

Réservation conseillée (limitée à 40 places)

Du 6 juillet au 15 août 2009 : les samedis à 21 heures

Durée : 2 heures

6 € | 3 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher