Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 21:16

Il faut cultiver son jardin


Par Céline Doukhan

Les Trois Coups.com


Allergiques aux insectes ou adeptes de la karchérisation à outrance, passez votre chemin. Car c’est dans un jardin peuplé de toutes sortes de bêtes bourdonnantes et vibrionnantes que nous emmènent la chorégraphe guadeloupéenne Chantal Loïal et ses énergiques danseurs-papillons.

Le spectacle nous transporte avec humour quelque part dans les Caraïbes et donne à voir tout le métissage d’une culture qui se joue des frontières. On reconnaît des influences de hip-hop et de danse africaine, mais ce n’est pas tout, nous dit le dossier de presse : « Le pop rencontre le soukouss, le lock se mélange au boumagel, la house aux danses d’Afrique de l’Ouest ». Les connaisseurs apprécieront… Qu’importe, comme en cuisine, nul besoin de savoir identifier précisément tous les ingrédients pour se régaler. Mais, attention, ici pas de sauce folklorique. Le spectacle nous parle en effet sans détour de la situation actuelle des Antilles, des problèmes qui les rongent sans que personne ne semble s’en inquiéter. Il y a bien quelque chose de pourri dans ce royaume-là, en l’occurrence les bananes qui ceignent la taille d’une louchante et souriante réincarnation de Joséphine Baker…

Mais pas question non plus de verser dans la dénonciation lourdingue. Le message passe avec la même efficacité qu’une brève aspersion de chlordécone sur un régime de bananes guadeloupéennes. Et, pour faire bonne mesure, une petite louche de slam par-dessus tout ça, puisque le spectacle de danse moderne semble désormais ne plus pouvoir se passer de cet ingrédient, qui pourrait vite devenir indigeste. Une vertu indéniable d’un passage slamé dans un tel spectacle ? Il permet aux danseurs de souffler trois minutes… Ce qui n’est pas du luxe pour les quatre danseurs montés sur ressorts qui bondissent en tous sens sur la scène. Quelle énergie ! On se trouve tout bête, assis, raide comme une allumette dans son petit fauteuil.

Les mouvements explosifs des danseurs rappellent bien sûr les danses de rue, mais la chorégraphie est également très réussie quand il s’agit d’évoquer des insectes virevoltant dans les airs. C’est ainsi que Frank Richard, dans son costume orange, figure un bombyx plus vrai que nature. Or il se trouve que le bombyx « est inépuisable », nous rappelle avec humour le musicien-jardinier à la voix chaude, Anildo Silva. Inépuisable pour draguer ses congénères certes, mais combien de temps résistera-t-il dans ce monde de plus en plus hostile, semble souffler cette parabole pas si bucolique que cela ?

Par contre, on est moins touché par le rapprochement un peu laborieux des deux personnages de Joséphine de Beauharnais, symbole du rétablissement de l’esclavage dans les colonies en 1802, et de Joséphine Baker, ambassadrice du métissage et de la tolérance. Cela dit, plus sûrement que ces allusions appuyées, l’enthousiasme et l’engagement des danseurs est en lui-même la meilleure des plaidoiries. Un bravo particulier à Julie Sicher, le papillon rose, qui conjugue à ses compétences de danseuse une grande qualité expressive et dont le sourire malicieux fait merveille dans cet univers ludique et festif. 

Céline Doukhan


Zandoli pa tini pat, de Chantal Loïal

Compagnie Difé Kako • 32, rue du Javelot • 75013 Paris

01 45 84 50 66

contact@difekako.com

www.difekako.com

Chorégraphie : Chantal Loïal

Assistante à la mise en scène : Nadine Mondziaou

Avec : Claire Moineau, Frank Richard, Sandra Sainte-Rose,
Julie Sicher

Création musicale originale et musicien : Anildo Silva

Création lumières et technique : Éric Pernot

Montage son : Franck Gabelus

Texte slam : Marc Casimiro De San Leandro

Costumes : Andromaque Mizicas, Michèle Sicher

Chargée de production : Anne-Sophie Camurat

Chapelle du Verbe-Incarné • 21G , rue des Lices • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 14 07 49

Du 8 au 31 juillet 2009 à 15 h 45, relâche les 15, 22 et 29 juillet 2009

Durée : 55 minutes

14 € | 10 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher