Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 17:57

Leur, nôtre, vôtre… « Odyssée »


Par Sarah Elghazi

Les Trois Coups.com


Un sol couvert de toile de jute, nu comme un désert. Un drap qui flotte au loin, la lumière d’un soleil couchant, le chant des oiseaux qui s’endorment… Tous les sens en éveil avant l’entrée dans la nuit, les oreilles et les yeux grands ouverts, c’est l’heure du conte.

Une odyssée peut commencer, légende orale, chorale, vivante… Celle, tour à tour naïve, touchante, violente, iconoclaste, que se réapproprient les comédiens de l’Oiseau-Mouche, formidables acteurs professionnels en situation de handicap mental. Celle de nos jeux d’enfants, de nos souvenirs mythologiques, de notre scène personnelle. Celle d’Homère, bien sûr, qui fait la part belle à l’aventureuse épopée d’Ulysse, « l’Homme aux mille ruses », mais aussi l’odyssée intérieure, tout aussi éprouvante, de Pénélope sa femme, le trajet initiatique de Télémaque son fils, les passions et les peurs de tous les protagonistes.

« Une Odyssée » | © Christophe Mazet

L’univers légendaire est ici servi par une imagination débordante, une mise en scène pleine d’inventions scéniques aussi minimalistes que réjouissantes et un univers scénographique semblable à celui d’un Peter Brook, période africaine. L’harmonie du jeu sensoriel entre espace, lumière et musique (ah ! le Mystère des voix bulgares…) répond au plaisir visible que prennent les comédiens à se grimer, à construire un espace de jeu expressionniste, en constante évolution. À la fois nostalgiques et enthousiastes, ils recréent du conte ce qu’ils ont retenu de plus marquant, l’improvisent, le revivent. Le vœu de Christophe Bihel, fou de l’Odyssée, adaptateur, metteur en scène et comédien du spectacle, est exaucé : offrir à l’Oiseau-Mouche un « terrain de jeu plutôt qu’un décor ».

La fragilité des comédiens et l’entière sincérité de leur jeu éblouissent et émeuvent sans cesse. Ils jouent comme si chaque représentation était la première, ou la dernière…  Dans une compagnie qui multiplie les collaborations avec différents metteurs en scène, l’unité indéfectible qui relie comme un fil d’Ariane tous les spectacles, c’est cette intensité du groupe. La force des relations entre les individus se manifeste aussi bien dans les scènes chorales que dans d’infimes petits gestes, regards d’aide ou d’inspiration. L’humanité pleine d’espoir qui se dégage de cette expérience théâtrale console et apaise, fait rêver et réfléchir, enfin bouleverse. De retour à Ithaque au crépuscule, Ulysse nous étreint, la nuit peut commencer. 

Sarah Elghazi


Une odyssée, d’après Homère

Compagnie de l’Oiseau-Mouche • 138, Grande-Rue • 59100 Roubaix

03 20 65 96 52 | télécopie : 03 20 73 61 72

cteurlay@oiseau-mouche.org

Mise en scène et adaptation : Christophe Bihel

Avec : Christophe Bihel, Lothar Bonin, Martial Bourlart, François Daujon, Florence Decourcelle, Thierry Dupont, Hervé Lemeunier, Valérie Szmigielski, Valérie Vincent

Stagiaire assistant à la mise en scène : Nicolas Lehnebach

Régie générale, création lumière : Frédéric Notteau

Régie plateau : Sébastien Gellens, Sébastien Simon

Costumes : Sandrine Zimmer

Création musicale : Thierry Dupont

Présence Pasteur • 13, rue du Pont-Trouca • 84000 Avignon

Réservations : 04 32 74 18 54

Du 8 au 25 juillet 2009 à 20 heures, relâche les 12, 13, 14, 15, 19, 20, 21, 22, 23 juillet 2009 ; du 12 au 28 juillet à 10 h 30, relâche les 15, 16, 17, 18, 22, 23, 24, 25 juillet 2009

Durée : 1 h 10

Tarif plein 12 € | carte off 8 € | enfant 6 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher