Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 22:25

Un ovni chorégraphique

aux Hivernales


Par Céline Doukhan

Les Trois Coups.com


« Seuls, ensemble » est un étonnant objet scénique. Ce court spectacle (40 minutes) mêle avec une grande intensité danse hip-hop, vidéo, slam et autres techniques avec une audace réjouissante. Même si le message véhiculé par tout cela n’est pas forcément limpide, on ne peut qu’être séduit et emporté dans ce tourbillon visuel.

Les deux concepteurs et interprètes de ce spectacle semblent s’être donné pour but de nous bousculer, brouiller nos repères en créant des espaces improbables. Le spectacle regorge d’inventions plus surprenantes les unes que les autres, à commencer par une forme élastique et changeante qui laisse quelquefois apparaître le modelé d’un visage humain. Cette création, rendue encore plus extraordinaire par un éclairage rouge à la fois faible par son intensité mais violent par l’effet qu’il produit, donne d’emblée une dimension quasi onirique à un spectacle qui s’annonce imprévisible.

La suite est à l’avenant. La créature rouge accouche littéralement d’un danseur, être humanoïde certes, mais dont le masque blanc, placé en fait sur le haut de la tête du danseur, participe d’une allure étrangement animale. Les deux artistes nous emmènent ainsi dans des univers visuels très personnels et originaux. Ici, le spectaculaire provient d’un travail original sur, littéralement, des riens, de l’impalpable : ombres et lumières, transparences, jeux de miroirs, éclairages… Aux lumières, Sean Seago accomplit un travail extraordinaire. On est souvent bouche bée devant la force visuelle dégagée par la mise en scène, son utilisation de l’espace et de la lumière. Par exemple, au début et à la fin, le danseur se bat contre un flot de lumière colorée qui semble déferler sur lui grâce à un système de projection sur une grande toile, celle-ci accueillant tous les effets spéciaux du spectacle.

Mais, bien sûr, il n’y a pas que la technique qui compte. Au centre du spectacle se trouvent deux remarquables danseurs, très physiques et qui montrent qu’ils n’ont pas complètement perdu en chemin l’esprit des battles du hip-hop. Ils sont impressionnants de précision et de maîtrise. La rapidité et la force des mouvements de hip-hop contraste avec l’allure animale, tout en délié, du personnage masqué. Il faut vraiment applaudir l’audace qu’ils ont de s’aventurer sur des terrains aussi variés et d’utiliser leur art de danseur de façon aussi personnelle.

C’est en fait toute une réflexion autour de l’identité que proposent Sébastien Ramirez et Raphael Hillebrand à travers, entre autres, cet étrange double masqué. Néanmoins, le spectacle atteint ses limites quand, à vouloir toucher à tous les genres, son propos se disperse un peu. Les séquences filmées à Paris et ailleurs ne m’ont pas tellement convaincue, et j’avoue que le slam en allemand, je n’accroche pas des masses… Sans compter que certains effets vidéo ne sont pas toujours très heureux : à un moment, l’image des deux danseurs apparaît sur la toile, et les voilà pirouettant à plusieurs mètres du sol, chacun sur un fond concentrique de couleur mauve ou verte. On se croirait quelque part entre Matrix et le clip « Can You Feel It » des Jackson. Mais passons… Car ce sont là des choses peu importantes au regard de l’incroyable inventivité de ce spectacle, dans lequel se glisse aussi une dose d’humour. Déroutant, mais stimulant en somme. 

Céline Doukhan


Seuls, ensemble, de Sébastien Ramirez
et Raphael Hillebrand

Compagnie Moov’n Aktion • 3 bis, villa des Lions • 93310 Le Pré-Saint-Gervais

01 40 10 28 06 | télécopie : 01 40 10 28 13

contact@moovnaktion.org

www.moovnaktion.org

Conception, chorégraphie et interprétation : Raphael Hillebrand
et Sébastien Ramirez

Conception vidéo : Raphael Hillebrand

Création vidéo : Soultrotter

Musique originale : Benjamin Bistram, alias Bitzram

Slam : Jörn Hedtke et Mohamed Nemir

Aide à la dramaturgie : Michèle Guigon

Création et régie lumières : Sean Seago

Théâtre des Hivernales • 18, rue Guillaume-Puy • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 82 33 12

Du 10 au 26 juillet 2009 à 15 heures, relâche les 15 et 21 juillet 2009

Durée : 40 minutes

16 € | 12 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher