Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 11:06

Viens voir les comédiens !


Par Claire Néel

Les Trois Coups.com


Mhhh… Une petite halte sous un figuier, dans la cour du charmant Théâtre Buffon. À 22 h 45, « Les héros sont fatigués », mais nous dynamisent, avec un sujet pourtant assourdissant. Ils sont dix jeunes comédiens à nous livrer avec humour et volonté les affres de leur métier et leur quotidien malmené.

Choisir d’être comédien ! Quelles attentes entre la conviction d’être plus fort que tout en appui sur son rêve et la réalité de tout ce qui n’est pas « jouer ». Ce tout qui passe par l’intermittence, les A.S.S.E.D.I.C., l’A.N.P.E., les castings, les agents, l’argent (ou plutôt son absence), les petits boulots lourds de mépris de soi… Un spectacle sur le spectacle, sur ceux qui le font et qui essaient d’en vivre.

Le club des dix respire la jeunesse, avec l’espoir, l’envie de manger la vie, de croquer le théâtre. Ils rient de tout pour nous parler. Ils détournent le désespoir des comédiens qu’ils interprètent, en folie et en mouvement, guidés par leur metteur en scène François Ha Van. Sur un rythme qui ne retombe jamais, ils endossent plusieurs personnages. Certains d’entre eux sont aussi musiciens, chanteurs ou danseurs. Les diverses pratiques offrent de belles évasions. Je pense particulièrement au duo dansant, où les corps semblent si légers, si pleins de passion, loin du concret désillusionné des fameuses 507 heures qui octroient le statut d’intermittent du spectacle. Leur cri d’envie et ses limites nous parviennent, sans appeler l’apitoiement mais en provoquant nos rires, et surtout, en nous gonflant de vitamines.

La question se pose alors comme une évidence, ici. Ils sont nombreux, ils sont jeunes, remplis de bonheur de « jouer au Festival d’Avignon ! ». Ils ont sans aucun doute beaucoup répété, ils sont au Théâtre Buffon pendant un mois. Ils ne pourront, sans aucun doute non plus, être payés à la hauteur de leur investissement personnel, ni même payés tout court. Ils le savaient avant de se lancer dans l’aventure. Et l’on arrive à l’éternel paradoxe de ce Off, et de la possibilité de jouer en général : pourquoi ceux qui fabriquent le Off et le théâtre doivent payer pour le faire ? Payer pour exercer son métier ! Ce même Off, qui n’existerait pas sans les comédiens, est, on le sait bien, une source intarissable de revenus pour tous les autres. Merde ! C’est ce que je leur souhaite, de tout cœur, pour l’avenir. 

Claire Néel


Les héros sont fatigués, de François Ha Van

Compagnie du Vélo-Volé • 40, rue Coriolis • 75012 Paris

01 46 28 27 70

velovole@voila.fr

Mise en scène : François Ha Van

Avec : les comédiens et les musiciens de la compagnie du Vélo-Volé

Théâtre Buffon • 18, rue Buffon • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 27 36 89

Du 8 juillet  au 1er août 2009 à 22 h 45

Durée : 1 h 50

17 € | 12 € | 7 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher