Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 21:26

Des pitres accros à la piste

 

Alors qu’ils préparent un quatrième spectacle, les acrobates du « Cabaret des acrostiches » offrent à Avignon leurs meilleurs numéros.

 

Depuis leur premier spectacle créé en 1994 au Festival d’Aurillac, Les Acrostiches ravissent un public qui aime la magie du cirque, avec un petit plus de malice et de dérision. Pour les apprécier, et retrouver leur accent toulousain saturé de soleil, le public avignonnais n’a qu’à traverser le Rhône pour rejoindre les chapiteaux dressés sur l’île Piot.

 

Ces quatre farceurs de la piste y offrent le meilleur de leurs trois spectacles, alliant à la prouesse technique un soupçon de décontraction. Leurs six numéros d’acrobatie et de jongle, baignés de chansons, sont enrichis de la participation d’un invité, parfois tout seul en scène, et dont je laisserai ici la surprise. Trois acrobates, donc, qui poussent la chansonnette, accompagnés de deux chanteurs qui ne rechignent pas à donner de leur personne. Ils se font aussi jongleurs philosophes, slameurs d’onomatopées, créateurs d’instruments de musique les plus saugrenus.

 

 

Si le début du show semble un peu mou, est-ce parce qu’ils refusent d’être pris pour des héros ? Ils n’en demeurent pas moins appréciés par leur public et médaillés du Festival mondial du cirque de demain. Ils enchaînent portées, équilibres sur les mains, jongle de quilles et même d’instruments de musique… se moquant de certains spectacles de danse contemporaine sans oublier de se moquer d’eux-mêmes. Les corps de mêlent, les mots et les notes se superposent, dans un art consommé de l’aparté !

 

Trois moments à retenir dans ce spectacle. Reprise des Acrostiches à contretemps (2005), la première portée manipule dans tous les sens un joueur de hang. De Personnellement vôtre (1995), les trois acrobates en collant rose plus que moulant, rejoints par les deux chanteurs dans la même tenue mais pas les mêmes formes (oups !), se prennent pour des éphèbes pleins de grâce, musculeux et… couillus. Le final, puisé dans Comme un p’tit air de cirque (2000), interprète Mozart d’un point de vue assez inhabituel.

 

Les Acrostiches préparent pour 2010 un nouveau spectacle et, juste après Avignon, commencent une tournée en France, mais aussi à Monaco, en Colombie, au Japon ou en Espagne. En attendant, si vous vous demandez à quoi pense le jongleur quand il jongle, ou si vous voulez voir un micro être dompté en direct, pas de doute… ce cabaret burlesque qui défie la gravité sous toutes ses formes est pour vous. 

 

Olivier Pradel

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Le Cabaret des Acrostiches

Acrostiche et Compagnie • La Graineterie • 61, rue Saint-Jean • 31130 Balma

05 61 20 24 77

www.lesacrostiches.com

Mise en scène : Christian Coumin

Avec : Jean-Philippe Cochey-Cahuzac, Philippe Copin, Christophe Leseure, Michel Navarro et… un invité surprise

Régie : Enguerran Compan, Jean-Pierre Vasquez

Lumières : Vincent Guilet

Espace Vincent-de-Paul • chemin de l’Île-Piot • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 84 09 16

Du 8 au 29 juillet 2009 à 17 h 15, relâche les 9, 16 et 23 juillet 2009

Durée : 1 h 25

13 € | 10 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher