Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 18:56

Belle rencontre


Par Élise Noiraud

Les Trois Coups.com


Le Théâtre Golovine poursuit depuis longtemps déjà un travail de rencontre, d’échange et de partenariat entre des personnes handicapées et des, comme on les appelle pudiquement, « non-handicapés ». Limite des mots pour nommer la différence, et rencontre de cette différence autour des corps. En l’occurrence, de la danse dans le cadre de « Différents duos différents », qui convoquent sur scène deux danseurs, un professionnel et un déficient mental. Travail émouvant et poétique, qui démontre que le corps et le mouvement sont beaux, aussi, dans l’imperfection.

Dans le premier duo, Pascal Duquenne, le comédien célèbre du « Huitième Jour », danse avec Amandine Voiron, danseuse et chorégraphe, une jeune femme lumineuse à la gestuelle d’une grâce extrême. Leur duo est une sorte de rêve, où se rencontre un Elvis et sa groupie. Dans le second duo, une deuxième Amandine rejoint la première. Amandine Huynh s’envole avec sa complice dans une chorégraphie aérienne, pleine de plumes d’ange et de sourires malicieux.

On est frappé, dans les deux parties, par l’aspect original de la prestation. C’est un spectacle à part. Ce n’est pas vraiment de la danse professionnelle, car techniquement, il y a évidemment des failles. Des hésitations, des piétinements, des yeux un peu trop rivés sur Amandine Voiron, la « non-handicapée » qui semble souvent guider la chorégraphie, et qui ralentit  parfois pour retrouver ses partenaires. Mais ce n’est pas non plus un spectacle de « handicapés ». Un spectacle « social » face auquel on ne pourrait éviter le consensus attendri. Non, c’est un vrai objet scénique. Dont la beauté émane de cette différence, de ces rythmes qui se cherchent, de ces maladresses. Et de ses envols majestueux.

Car des envols, il y en a. De vrais moments d’écoute. Qui savent nous émouvoir profondément. Les « deux Amandine » finissent par lâcher leur corps joyeux comme celui de petites filles impatientes. Impatientes de danser, de sauter, de lancer les bras en l’air. Impatientes d’être belles et d’être femmes. Elles se soutiennent, s’accompagnent, se regardent avec amitié et tendresse. Le corps de l’une équilibre le corps de l’autre. Quant à Pascal Duquenne, moins détendu (aujourd’hui en tout cas) qu’Amandine Huynh, il a su gérer sa nervosité et trouver, souvent, un bel aplomb masculin seyant parfaitement à son rôle d’Elvis de pacotille. En définitive, le talent de ces danseurs donne à ces duos différents un grain particulier, émouvant. Simplement beau. La vie ne se met pas dans des cases, ni des catégories. La danse non plus. On leur souhaite une longue route, professionnelle, bien sûr. 

Élise Noiraud


Différents duos différents, d’Amandine Voiron, Alain Winand et Denise Gospodarek

Compagnie Oufti • 1 bis, rue Sainte-Catherine • 84000 Avignon

04 90 86 01 27

Avec : Pascal Duquenne, Amandine Voiron, Alain Winand, Patrick Hanocq, Amandine Huyhn, Denise Gospodarek, Alain Meert

Théâtre Golovine • 1 bis, rue Sainte-Catherine • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 86 01 27

Du 8 au 19 juillet 2009 à 14 h 10

Durée : 40 minutes

8 € | 6 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher