Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 20:18

« Les Trois Mousquetaires »

au Festival de Roquebrune-Cap-Martin

 

On parle beaucoup du Festival d’Avignon, mais très peu de passionnés connaissent le Festival de théâtre et de danse de Roquebrune-Cap-Martin.

 

Le cadre vaut pourtant le détour. Autant que la programmation assurée par Chantal Martino. Assis sur les gradins de ce lieu magnifique, vous êtes face à la mer de Monte-Carlo, siégeant au sommet du village de Roquebrune-Cap-Martin. À votre gauche se dressent les ruines d’un château du Moyen Âge, qui sert parfois de décor naturel aux acteurs. Acteurs qui jouent sur le parvis Rainier III. Nom donné en hommage à l’ancien prince de la principauté. Nous avions d’ailleurs célébré le nouveau nom de cette place il y trois ans en présence du nouveau prince Albert de Monaco. Parfois même, avec un peu de chance, les fins de représentations de ce festival se concluent par un feu d’artifice donné à Monaco. Rien à voir avec le festival, mais les spectateurs se précipitent alors au grand balcon du parvis pour assister au deuxième spectacle inattendu. On se dit alors que cette région est vraiment un paradis rêvé par les dieux.

 

En ouverture de cette 36e édition de ce festival, les Trois Mousquetaires, d’après Alexandre Dumas, par la Compagnie Que Serà. Il est vrai que la tradition souhaite que souvent les pièces jouées soient dirigées par des metteurs en scène de la région. Avec ces mousquetaires, on avait droit à une mise en scène tout à fait parisienne. Les comédiens sont frais émoulus du Cours Florent. Et ça se voit. Plus de trois heures de spectacle. Un jeu standardisé et aseptisé. On s’ennuie. La mise en scène de Marianne Serà n’est pas vraiment époustouflante. Certes, on mélange Dumas à une sauce moderne, héritée de l’esthétique des frères Cohen au cinéma. Musique des années 1930, mixée à un jeu décalé. Les mousquetaires se prennent en photo avec un appareil numérique. Très hype ! Chorégraphie branchée au moment des combats. Très bien, tout ça. Le public sourit.

 

Mais on a du mal toutefois à ne pas bâiller pendant ces trois heures ! Bien dirigés, ces comédiens auraient un potentiel certain. Mais le jeu est sans relief, et on a du mal à distinguer Aramis de Portos. Seul D’Artagnan, dont on souligne peut-être un peu souvent la bêtise et la naïveté, se distingue. La scène finale avec le bourreau portant sa hache en plastique est trop kitsch. La pièce rate ses effets. Pourtant, les moyens sont là. Les combats sont excellents. On y croit. Pourquoi alors ne pas avoir accru le réalisme et réserver l’aspect décalé à des moments plus judicieux ? Le cocktail de cette compagnie, en tout cas, n’explose pas. Dommage.

 

Quoi qu’il en soit, retenir absolument ce festival tous les étés pour son cadre et sa bonne humeur. Retenir également au même endroit un festival de musique classique avec des musiciens de très haute tenue sélectionnés par Jean-Louis Dedieu, lui-même musicien au Philharmonique de Monte-Carlo. Cette année, Bianconi, Bander et d’autres sommités sont incontournables sur le parvis. À combiner certainement avec le festival de musique de chambre qui commence à Menton à la fin du mois.

 

Les dates du Festival de Roquebrune sont sur le site de Roquebrune-Cap-Martin. Retenir en exclusivité la représentation de la Troupe du rhum. George et Alfred, c’est l’histoire issue de la correspondance entre Sand et Musset. Avec un couple de comédiens au top ! À consommer sans modération. Je rembourse si vous vous ennuyez. 

 

Thierry Azzopardi

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Les Trois Mousquetaires, d’après Dumas

Compagnie Que Serà

Festival de Roquebrune-Cap-Martin • 06500 Cap-Martin

04 93 35 20 69

http://www.festival-rcm.com

Mise en scène : Marianne Serà

Avec : Maxime Franzetti, Cyrielle Debreuil, Xavier Bazin, Antoine Nembrini, Marc Delor, Christophe Mie, Marianne Serra, Yann Ropars, Paul Delize, Sarah Cottereau, Frédéric Bouquet, Nicolas Merlin, Lionel Laget

Création costumes : Julie Trudgett

Décors : Jacques Brossier

Création lumière : Jean Burel

Création visuelle : Nicolas Dupuis

Roquebrune-Cap-Martin, château du village

Du 26 juillet au 4 août 2009  à 21 h 30 (voir programme sur le site)

13 € et 10 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher