Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 15:26

Du jamais vu !


Par Laurie Thinot

Les Trois Coups.com


Onze heures du matin. Juste le temps de prendre un café sur l’agréable terrasse du Théâtre des Doms et nous entrons noircir le moelleux rouge des banquettes de la salle. « Le Diable abandonné » est une « fantaisie lettriste ». Impossible d’imaginer à quoi cela ressemble : il faut le voir pour le croire. Et je peux vous assurer que cela vaut le détour ! Enfin du théâtre qui aborde la dimension plastique de son art avec talent…

Pour tenter de vous situer, nous sommes quelque part entre un théâtre de marionnettes (sans marionnettes traditionnelles), un conte, un livre et de la typographie. Devant vous, sur scène, une surface blanche percée d’une ouverture rectangulaire bouchée par un drap blanc : c’est l’avant du « castelet », la « boîte » à l’intérieur de laquelle se trouve le manipulateur et les divers éléments du spectacle. Au premier plan, un petit cube noir, dont je n’ai toujours pas élucidé le mystère, et côté jardin, un guichet derrière lequel se glisse la conteuse.

« le Diable abandonné » | © D.R.

La pièce commence et n’en finit pas d’emporter la salle suspendue à ses lèvres. Très vite, nous basculons dans un autre univers. Nous entrons en plein cœur de la quête poético-initiatique d’un fils, démêlant ses histoires avec le diable. L’histoire se raconte en mots. Et ce sont justement ces mots qui viennent jouer leur histoire devant nous, sous forme de lettres dessinées sur des draps, de marionnettes impensables et ultra-sophistiquées, entres autres brillantes innovations… Je ne vous en dis pas plus, je préfère vous laisser la surprise.

L’histoire se reçoit comme la lecture d’un livre graphique, enrichie par des musiques et des voix. Les mots chantent autant leur forme que leur sens et les images-lettres ajoutent une dimension supplémentaire au texte énoncé par la conteuse.

Patrick Corillon signe là un petit chef-d’œuvre d’intelligence plastique et une véritable leçon d’inventivité. Un vent de fraîcheur par lequel il est plus que conseillé de se laisser emporter. Et ce n’était que le premier tableau, il en reste encore deux ! ¶

Laurie Thinot


Le Diable abandonné, de Patrick Corillon

Le Corridor • 413, rue Vivegnis • 4000 Liège

00 32 (0)4 227 77 92 | mobile : 00 32 (0)478 36 07 30

info@lecorridor.be

www.lecorridor.be

Conception, écriture, manipulation : Patrick Corillon

Jeu et aide à la mise en scène : Dominique Roodthooft

Lumière : Joël Bosmans

Son et régie plateau : Pierre Neux, Constance Paris

Théâtre des Doms • 1 bis, rue des Escaliers-Sainte-Anne • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 14 07 99

Du 8 au 28 juillet 2007 à 20 h 30, dimanche à 17 heures, relâche le 20 juillet 2009

Durée : 1 heure

14 € | 10 € | 6 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher