Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 19:19

Très attachant


Par Jean-François Picaut

Les Trois Coups.com


La fraîcheur de la maison de l’Avocat et ses fauteuils confortables accueillent pour un concert quasi privé un trio de tango original, composé de Mónica Caselles, Pierre Bernon et Dalchad Ahmad : une heure de musique du Sud trop vite écoulée.

Ceux qui seraient bien étonnés, ce sont les aficionados de bals tango, de Marseille à Barcelone en passant par Montpellier, habitués à voir Mónica Caselles interpréter des tangos à danser, de tradition populaire, accompagnée par des messieurs d’un âge souvent respectable. Ici, celle qui fut étudiante en médecine en Argentine avant d’être contrainte à l’exil en Europe est entourée de deux très jeunes gens, issus de la musique dite savante et qui forment séparément le duo Tusitala.

Ce sont précisément ces deux musiciens, Pierre Bernon, à la guitare, et Dalchad Ahmad, au violoncelle, qui ouvrent le concert par une pièce instrumentale, composition originale de Pierre Bernon, à mi-chemin du tango et du fado. Nous entendrons plus tard une autre composition du même auteur, Milonga gitana, preuve que l’univers musical de ce jeune homme se place sous le signe de l’interculturalité.

Après ce prélude, c’est l’entrée de Mónica Caselles dans une robe longue ornée « de paillettes et de plumes », selon ses propres mots, et terminée par un imposant volant, rouge ou blanc en fonction des éclairages. La haute stature de l’ancien mannequin devenue une femme majestueuse paraît parfois à l’étroit sur cette scène de poche, mais la voix est là : expressive, nuancée, riche et profonde, bien servie par la sonorisation de Guillaume. Ses interprétations ont été saluées plusieurs fois par de vibrantes approbations du public, en espagnol.

En neuf chansons – c’est dire si l’on reste sur sa faim mais c’est la contrainte de la programmation –, ce concert d’allure pédagogique, conçu pour le Off d’Avignon et qui ne prétend en rien constituer un spectacle, nous donne un bon aperçu des diverses périodes du tango. On reconnaît avec plaisir el Sur, las manos de mi madre, Nostalgia ou Alma, Corazon y vida, entre autres, mais revisités par les arrangements de Pierre Bernon. Certains puristes s’étonneront de l’absence de bandonéon. Il est ici fort agréablement remplacé par le violon ou le violoncelle de Dalchad Ahmad, qui sait tirer des deux instruments des notes à vous déchirer le cœur. On comprend que Mónica Caselles, qui fut égyptologue (sa thèse portait sur les vestiges chrétiens, coptes, dans les temples pharaoniques), rêve d’interpréter Oum Khalsoum avec ce musicien surdoué, originaire de Syrie.

Ce que je souhaite à ce petit concert, sans prétention mais très attachant, c’est d’évoluer vers un véritable spectacle, mis en scène et chorégraphié, qui permette à ces trois musiciens remarquables de donner leur pleine mesure. En attendant, ne vous privez pas d’aller applaudir, à l’heure de l’apéritif, ce Tango de dos por cuatro

Jean-François Picaut


Tango de dos por cuatro

Avec : Mónica Caselles : chant et percussions, Dalchad Ahmad : violon et violoncelle, Pierre Bernon : guitare, arrangements et composition

Contacts : 2por4@free.fr ou duositala@hotmail.fr

Maison de l’Avocat • 22, boulevard Limbert • 84000 Avignon

Réservations : 06 46 10 17 76

Du 8 au 31 juillet à 18 heures

Durée : 1 heure

13 € | 9 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher