Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 00:52

Ode à la féminité


Par Élise Ternat

Les Trois Coups.com


Les super héros semblent avoir une place de choix dans cette nouvelle édition du Off. Cette fois-ci, c’est Pascal Montrouge qui s’y colle : un an après la remarquable pièce chorégraphique pour trois danseurs « Os », le chorégraphe réunionnais investit une nouvelle fois Avignon avec « Superman et moi », présenté sur le plateau des Hivernales.

Chose étonnante, les deux pièces formant un diptyque, Superman et moi est dores et déjà annoncé comme le pendant d’Os. Le titre choisi pour cette seconde pièce ne le suggère en rien, ni même le nombre et le sexe des danseurs. Il faut donc s’arrêter et chercher la cohérence dans le propos, car là où Os se positionne dans ce qui se ressemble, ce second volet interroge la nature de la différence. L’autre point de convergence, c’est le style reconnaissable de Montrouge que l’on retrouve ici, notamment à travers le rythme, où la lenteur côtoie la fluidité, mais également dans les choix scénographiques.

Sur le blanc plateau de papier, ce sont huit femmes toutes dressées sur des talons aiguilles que l’on découvre. Cette surface éphémère est déchirée pour laisser place au tapis de danse sur lequel ces danseuses exécutent des mouvements en solo ou en duo. À la fois amies, sœurs, ces dernières entretiennent dans leurs mouvements des rapports tendres et intimes. Toutes sont de nationalités différentes et incarnent tour à tour les traits de la féminité dans une grande sensualité.

© Pascale Beroujon

À l’instar d’Os, la vidéo est elle aussi présente en fond de scène avec l’utilisation d’un écran diffusant les images filmées en direct par les danseuses, qui viennent une à une face à la caméra pour y disposer des objets symboliques (une paire de talons) et symptomatiques (une lame de rasoir) de certains états de la féminité dans le monde.

L’humour tient sa place dans cette pièce à travers la prise de parole au micro d’une des danseuses, qui nous fait part de ses états d’âmes relatifs aux odeurs corporelles par exemple… Le tout est teinté d’une touche de cynisme et de légèreté en parfait décalage avec le ton froid et sérieux employé jusqu’alors.

Côté musique, les morceaux du célèbre chanteur réunionnais Danyel Waro assurent une présence masculine uniquement vocale et apportent une dimension sentimentale. Et Superman dans tout ça ? Il fait une héroïque apparition aussi drôle qu’inattendue.

Finalement, c’est une pièce chorégraphique intime, froide et très spirituelle que nous propose Pascal Montrouge, dont le sens profond apparaît parfois difficilement perceptible sans la lecture de la feuille de salle. 

Élise Ternat


Superman et moi, de Pascal Montrouge

Interprètes : Claire-Lise Daucher, Désiré Davids, Marcia Marisa Samo Gudo, Cécile Mantsoe, Maylene Mountford, Rindra Rasoaveloson, Sandra Raveloson, Diane Soubeyre

Chorégraphe : Pascal Montrouge

Assistante : Lola Keraly

Musique : Andrea Cera, avec la participation de Danyel Waro

Scénographe : Marie Compagnon

Styliste : Jean Colonna

Création lumière : Éric Wurtz

Théâtre des Hivernales • 18, rue Guillaume-Puy • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 82 33 12

Du 10 au 26 juillet à 17 heures, relâche les 15, 21 juillet 2009

Durée : 1 h 5

16 € | 12 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher