Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 18:01

À couper le souffle

 

À partir des « Questions de goûts », un monodrame chorégraphique (créé en octobre 2007 à Marseille) analysant les rapports de l’artiste à sa vie sur scène, Georges Appaix élabore un spectacle intense pour sept interprètes, situé à mi-chemin entre le théâtre et la danse.

 

Un spectacle poétique portant sur la création du spectacle lui-même, et cela à partir de rien, d’un chaos, d’un espace neutre et inconnu. Sept interprètes (danseurs-comédiens) entrent sur scène, parcourent ce plateau vide, tâtent le sol, découvrent ce lieu nouveau, et commencent à meubler l’espace, à l’apprivoiser, à le modeler – chacun à son tour et à sa façon.

 

Sur ce plateau considéré comme page blanche à construire, s’opère une découverte de l’espace, du corps, de soi. Les sept artistes performeurs (Georges Appaix, Séverine Bauvais, Jean-Paul Bourel, François Bouteau, Wendy Comu, Sabine Macher et Gill Viandier) soulèvent les questions sur la condition du comédien, sur son existence sur scène, sur sa relation au public.

 

© Ève Zheim

 

Ils se passent habilement les mots et les gestes, basculent aisément de l’univers de la danse à celui du théâtre, transforment les objets – mettent en place les éléments de décor, découvrent et créent leur espace pour la représentation, se découvrent –, se créent enfin – artistes, comédiens, danseurs… Des pas, ils passent aux sons, aux onomatopées, à la danse, à la parole, finalement. Ne voulant plus « rester trop longtemps tous seuls sur scène », ils nous enchantent par leurs chorégraphies en duo, en trio, en chœur. La découverte individuelle fait place à la création collective.

 

Tout cela pour faire face à l’inconnu, pour prendre des risques, pour résister à la force des matériaux, à l’insoumission des éléments de décor. Pour se sentir bien dans l’espace du jeu, « mieux que dans la vie », pour devenir libres, se détacher du sol dans une chorégraphie aérienne où les pas effleurent à peine les tréteaux jusqu’à s’envoler sous les plafonds de la scène.

 

Un spectacle drôle, touchant, à couper le souffle. Un vrai plaisir de découvrir cette équipe pleine d’énergie et de talent qui instaure un nouveau rapport à l’espace de jeu. 

 

Maja Saraczyńska

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Rien que cette ampoule dans l’obscurité du théâtre, de Georges Appaix

Compagnie La Liseuse • friche de la Belle-de-Mai • 41, rue Jobin • 13331 Marseille

www.laliseuse.org

laliseuse@wanadoo.fr

Mise en scène : Georges Appaix

Avec : Georges Appaix, Séverine Bauvais, Jean-Paul Bourel, François Bouteau, Wendy Comu, Sabine Macher, Gill Viandier

Lumière et régie générale : Xavier Longo

Son : Olivier Renouf

Costumes : Michèle Paldacci, Tristan Bezandry au Petit Atelier

Régie son : Emmanuel Proust

Extraits musicaux : Tim Berne, Ornette Coleman, Lou Reed, Marc Ducret, Otis Redding

Théâtre des Hivernales • 18, rue Guillaume-Puy • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 82 33 12

Du 10 au 26 juillet 2009 à 19 h 30, relâche les 15 et 21 juillet 2009

Durée : 1 h 5

16 € |12 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher