Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 12:35

Aérien


Par Élise Noiraud

Les Trois Coups.com


Qu’il fait bon entrer dans une cour d’école loin du tumulte du centre… Là, à l’ombre de grands arbres, des enfants assis sur des fauteuils à leur taille regardent des albums colorés ou boivent une orangeade. Ça sentirait presque la fête de l’école, si ce n’était le petit chapiteau posé entre une marelle et un panneau de basket, qui appelle plus le spectacle que le « chamboul’tout ». De ce chapiteau sort bientôt un petit monsieur très élégant, en costume, qui invite tout le monde à entrer. Serrés sur de petits bancs, face à une petite piste, nous sommes en partance pour un spectacle de la Cie Théâtre en kit. Mais qui n’a de petit que le nom, car le résultat, lui, est de taille. Un très beau spectacle, empreint de douceur, de poésie et plein d’une créativité très réjouissante.

Le chef d’orchestre est une dame et son assistant, un monsieur. Elle, très concentrée, se prépare à donner le concert de Pierre et le Loup en relisant ses partitions. Lui, aux petits soins et plein de l’envie de rendre service, prépare tout : les instruments, le verre d’eau, le silence des spectateurs. Mais, au moment de commencer, malheur ! le violon n’est pas dans sa boîte. Pris de panique, les comédiens improvisent alors l’histoire de Pierre et le Loup avec des personnages de papier à partir de leurs feuilles de partitions. La musique de Prokofiev les accompagne et, devant nos yeux fascinés, la vie surgit de petits personnages de papier. Les enfants ouvrent des yeux ronds comme des billes, et je surprends les adultes « accompagnateurs » dans un état d’émerveillement avancé.

« Pierre et le Loup »

On ne peut que saluer la beauté du travail d’origami (technique japonaise de pliage de papier) réalisé par Aurèle Duda, qui a travaillé avec la compagnie pour ce spectacle. Et la façon dont Séverine Gaurla et Marc Guépratte manipulent les pliages relève à la fois de la caresse et de la danse. Beaucoup de souffle, de vie émane de ces marionnettes à la légèreté incomparable. Sur le petit plateau, l’espace de jeu se réduit encore pour que flottent, comme des îlots, de minuscules scènes : le coffre à instruments devient le pré, la boîte à violon devient la mare, le pupitre devient l’arbre. De surprise en surprise, le public promène son regard sur cet espace si petit et qui ouvre paradoxalement si grandes les portes de l’imaginaire.

C’est une jolie surprise, donc, que ce Pierre et le Loup. Les voix douces des comédiens se marient admirablement à la musique de Prokofiev. Et la réussite sonore et visuelle de l’ensemble est telle qu’on se demande si le prétexte du concert raté est bien nécessaire pour nous emmener dans cet univers, tant sa poésie le rend légitime et tant il se suffit à lui-même. 

Élise Noiraud


Pierre et le Loup, de Serge Prokofiev

Théâtre en kit • 1, rue Alphonse-de-Lamartine • 54510 Tomblaine

03 83 33 14 52

lekit@free.fr

www.theatre-en-kit.fr

Mise en scène : Yannick Toussaint

Avec : Séverine Caurla, Marc Guépratte

Origamiste : Aurèle Duda

École Persil-Pouzaraque • 5, place Louis-Gastin • 84000 Avignon

Réservations : 06 24 42 17 07

Du 10 au 29 juillet 2009 à 11 h 45

Durée : 33 min

8 € | 5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Anne 22/07/2009 13:01

Le lien vers le site du théâtre en kit est détourné...

Les Trois Coups 23/07/2009 12:08


Merci. C’est rectifié.


Rechercher