Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2006 6 15 /07 /juillet /2006 14:15

Non aux diktats du M.E.D.E.F.

 

Les engagements pris par le ministre de la Culture sur la mise en place d’un régime spécifique et équitable d’assurance-chômage pour les intermittents du spectacle n’ont pas été tenus.

 

Le projet de protocole d’accord du 18 avril 2006, dicté par le M.E.D.E.F., conforte le protocole d’accord du 26 juin 2003, qui a exclu de la profession plus de 20 000 intermittents, près de 8 000 dans la région P.A.C.A., où 40 festivals ont aussi disparu. Aucune organisation syndicale n’a, pour le moment, accepté ce projet de protocole.

 

Le gouvernement doit prendre ses responsabilités : un projet de loi élaboré par le « Comité de suivi » a été signé par 470 parlementaires, dont une majorité de députés (y compris des députés U.M.P.) : ni le président de l’Assemblée ni le gouvernement n’ont fait en sorte que ce projet de loi soit examiné (alors qu’ils s’étaient engagés à « faire intervenir la loi » s’il n’y avait pas d’accord.

 

Ne laissons pas le M.E.D.E.F. imposer les diktats du libéralisme à la culture et aux arts vivants.

 

Face aux forces politiques qui soutiennent une culture à deux vitesses – l’excellence pour les uns, le marché pour les autres et à chacun selon ses moyens – le Parti communiste dit qu’une profession est en danger et, sans cette profession, il n’y a pas de culture.

 

Nous nous prononçons pour une véritable démocratie culturelle dans laquelle la création puisse être appropriée par l’ensemble des citoyens. Cela suppose la garantie de la présomption de salariat pour les artistes et les techniciens du spectacle, une rémunération juste et la solidarité interprofessionnelle, un investissement public fort. Nous disons que notre pays pourrait être fier de consacrer 1 % des richesses crées (le produit intérieur brut) à l’investissement dans la culture.

 

C’est d’ailleurs la façon la plus déterminée de développer l’emploi culturel, de lutter contre sa précarisation et de réduire le déficit de l’Unédic.

 

La Fédération de Vaucluse du Parti communiste français soutient la lutte des intermittents qui appellent à la grève le 17 juillet à l’occasion de la venue du ministre de la Culture à Avignon. Elle appelle les Vauclusiennes et les Vauclusiens ainsi que tous les festivaliers à participer aux deux rassemblements organisés à l’appel de la C.G.T.-Spectacle et de S.U.D.-Culture le 17 juillet à 12 heures devant l’office du tourisme et à 17 heures au verger Urbain-V.

 

Avignon, le 15 juillet 2006

 

Recueilli par

Vincent Cambier

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher