Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 16:08

Au cabaret, un menu gouleyant à souhait


Par Jean-François Picaut

Les Trois Coups.com


En plein pays de Brocéliande, Iffendic, commune de 3 900 habitants à une trentaine de kilomètres de Rennes, a la chance de posséder un centre culturel (130 places), ancien patronage joliment restauré et bien équipé. La Chambre aux loups – c’est son nom – offre toute l’année une programmation professionnelle éclectique et de qualité. Pour clore la saison, l’équipe a décidé de « faire son cabaret » en invitant deux troupes du département.

« Broadway tout show »

En première partie, la compagnie Art’Comedia présentait un florilège de son spectacle Broadway tout show. Véronique et Bertrand Larmet – elle chante et il joue du piano en chantant – sont les interprètes de ce duo enchanteur. Un couple, où qui veut faire l’ange fait la bête et vice versa, se livre, en chansons, à un numéro de séduction où l’humour a la belle part et où l’amour est le plus souvent vache !

Ce soir, le choix du florilège a brisé la trame narrative de la comédie musicale, et les spectateurs mettent quelque temps à entrer dans l’esprit de la pièce : l’humour n’est pas toujours perçu. Mais très vite le talent de chanteuse et de comédienne de Véronique Larmet emporte chacun(e) aux portes de Broadway au rythme soutenu du piano de Bertrand, qui lui donne crânement la réplique. Ces deux-là forment une belle équipe dont la complicité et la générosité font oublier une technique pourtant impeccable. Une mise en bouche bien choisie pour préparer l’accès aux divines gourmandises qui vont suivre.

Divines gourmandises et Élixirs du diable

C’est le plat de résistance de la soirée. Un montage de chansons lyriques ou populaires, de textes poétiques ou humoristiques, autour des plaisirs de la table et autres péchés (mignons) compose ce cabaret à la fois lyrique ou loufoque, créé pour le festival Roanne, table ouverte.

Au menu, Offenbach, Messager, Verdi, Bernstein, Chabrier, Satie, Dubillard, Prévert et Kosma, Victor Hugo, excusez du peu, mais aussi Alice Donna, Pierre Perret, Richard Gotainer, Linda Lemay, Pierre Dac, Raymond Devos et Michel Legrand…

La diva, c’est Aline Jalliet, une soprano que les amateurs d’art lyrique connaissent bien, en Bretagne et au-delà, pour ses créations de compositeurs bretons contemporains ou ses interprétations de musique de chambre. Sa voix passe avec aisance du grand air à la chanson. Mais beaucoup ont découvert ici ses talents de comédienne. Tour à tour truculente et délicieusement naïve, coquette et sans façon, primesautière et affectée, elle semble pouvoir tout jouer. Elle porte avec la même aisance la robe à panier et le chapeau à plumet que le costume de cochon que lui a confectionnés Valérie Duchamp-Chesnel.

© P. Salmon

Philippe Robert, qui lui donne la réplique, n’a pas à rougir de sa voix. Il a également signé la mise en scène, inventive. Ce comédien paraît ici très extraverti, et son jeu généreux fait mouche à tous les coups. On craint bien, parfois, qu’emporté par son élan il n’en fasse un peu trop. Mais son métier lui permet de se garder des excès sauf, peut-être, dans la scène où il simule un play-back. Bouche déformée, langue tirée, visage tordu et roulements d’yeux, la dose est un peu forte, mais le public est ravi, alors… Son morceau de bravoure est, à coup sûr, une recette de dinde au whisky proprement hilarante.

Manque le troisième larron de ce trio qui déborde de talent. Pascal Salmon est un pianiste de jazz bien connu des amateurs. Il fait une carrière internationale comme accompagnateur de Maria de Medeiros, la comédienne, metteuse en scène et chanteuse portugaise. Dans ce spectacle, sa rigueur, son sens du rythme et des couleurs, sa musicalité (malgré un piano bien moyen) font merveille. Il va même oser quelques répliques, bien venues, et chanter avec ses partenaires.

Le spectacle a été chaleureusement applaudi et bissé : ce n’est que justice. Producteurs et programmateurs seraient bien avisés de faire appel à ce trio qui nous offre un spectacle drôle, haut en couleur et de qualité. 

Jean-François Picaut


Broadway to show

Production : Art’Comedia (A. Charlotte Oléron et C. Zimmermann)

Mise en scène : Véronique Larmet et Bertrand Larmet

Avec : Véronique Larmet et Bertrand Larmet

Son : Créa Rennes II

Lumière : Aude Weck

Affiche : Élisabeth Catcoury

Durée : 30 minutes

Contact : Art’Comedia | theatredebecherel@wanadoo.fr

Divines gourmandises et élixirs du diable

Conception : Aline Jalliet et Gaëtan Broudic

Mise en scène : Philippe Robert

Avec : Aline Jalliet (soprano), Philippe Robert (comédien), Pascal Salmon (piano)

Costumes : Valérie Duchamp-Chesnel

Créé au festival Roanne, table ouverte (Rhône-Alpes)

Durée : 1 h 10

Contact diffusion-plannings : Pascal Cabanne pascal@lastationservice.com

06 12 06 28 83

Centre culturel La Chambre aux loups • 35750 Iffendic

f-vilboux.nd@35.scolanet.org

Samedi 16 mai 2009 à 20 h 30

12 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher