Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 19:38

Un Abraham-Kremer
sinon rien


Par Olivier Pansieri

Les Trois Coups.com


Le sujet, je vous l’accorde, n’a rien de folichon : un type, la cinquantaine, apprend qu’il n’a plus que quelques mois à vivre. Seulement quand c’est Bruno Abraham-Kremer qui l’interprète, ça change tout. « Monsieur Ibrahim et les Fleurs du coran », c’était lui ; le Bernard de « Rutabaga swing », c’était lui. Plantez là ces nouvelles relations qui vous tannent pour vous emmener à Deauville, où de toute façon il pleut, et allez sourire à « la Vie sinon rien » d’Antoine Rault, joué et mise en scène par Bruno Abraham-Kremer à la Comédie des Champs-Élysées. Un artiste touchant, chaleureux et profond.

Il n’y a pas si longtemps, les toubibs, dans ces cas-là, cachaient la vérité à leurs patients. Aujourd’hui, c’est presque l’inverse. « Vous avez une maladie rare. Mais on va se battre », sort l’un d’eux un moche soir à Pierre Taraut, héros ordinaire de cette fable sur Éros et Thanatos. Un Taraut que désormais va tarauder l’idée qu’il va sans doute bientôt y passer. Du coup, sa femme Mathilde, ses enfants Sandra et Benjamin, son boulot, ses collègues, tout et tout le monde « le fait chier ». Bref, la grosse crise existentielle : voilà la pièce.

J’ai bien dit la pièce. Certes, j’aurais du mal à vous cacher que c’est un monologue. Je sais bien que vous allez, chaque fois, lire en bas de l’article combien de comédiens sont sur le plateau. Ici, il n’y en a qu’un, on est bien d’accord, mais quel comédien ! Bruno Abraham-Kremer fait ici tous les rôles avec une maestria et un plaisir de gosse qui nous joue un bon tour. Il passe joyeusement de la compagne aimante à l’infirmière maladroite, du professeur tête à claques à la collègue entreprenante en passant par la prostituée, le stagiaire simplet, le patron de bistrot et même le clébard qui, allez savoir pourquoi, ne quitte plus d’un pouce notre condamné.

Sans oublier le condamné lui-même : Pierre Taraut, nouvel homme sans qualité brusquement aux prises avec ce néant qui va se révéler n’être pas celui qu’il croyait ! Après être passé par tous les stades classiques (et un peu bateaux pour être franc) de la révolte, du dégoût des autres et de soi-même, du démon de midi, de la méchanceté et de l’abattement, Taraut découvre… qu’un peu plus, il allait mourir sans avoir vécu !

C’est tout l’intérêt de ce récit, quand même plus roman que théâtre, si on m’autorise encore cette dernière réserve : déplacer notre point de vue habituel sur la maladie. Croyez que vous êtes perdu, vous serez sauvé. Telle pourrait être la morale de ce conte plus souriant qu’on pouvait le craindre au départ. Bruno Abraham-Kremer en fait un poignant, et souvent très drôle, « blues du quinqua ». On y croit, on y est.

Extraordinaire travail de Philippe Marioge à la scénographie et d’Arno Veyrat à la lumière et à la vidéo, qui confrontent le personnage avec ses fantasmes en une sorte de cauchemar permanent, dont Taraut aura d’autant plus de mérite à sortir vainqueur. Allez voir cette chronique d’une mort annoncée… par erreur, qui tourne au petit miracle. Il ne va quand même pas se reproduire éternellement ! 

Olivier Pansieri


La Vie sinon rien, d’Antoine Rault

Comédie des Champs-Élysées

www.comediedeschampselysees.com

Mise en scène : Bruno Abraham-Kremer

Collaboration à la mise en scène : Corine Juresco

Avec : Bruno Abraham-Kremer

Scénographie : Philippe Marioge

Lumière et vidéo : Arno Veyrat

Création sonore : Mehdi Ahoudig, Thierry Balasse

Costumes : Marguerite Bordat

Coproduction Comédie des Champs-Élysées | Productions du Dehors | Jacques Gamblin | Théâtre de l’Invisible

www.theatreinvisible.com

Comédie des Champs-Élysées • 15, avenue Montaigne • 75008 Paris

Métro : Alma-Marceau, ligne 9

Réservations : 01 53 23 99 19

Jusqu’au 28 juin 2009, du mardi au samedi à 20 h 30, dimanche à 16 h 30

Durée : 1 h 25

32 € | 15 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher