Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 21:30

Entretien avec Éric Louis

 

L’histoire ?

Les Enfants du paradis, c’est une association de théâtre qui est née il y a plus de dix ans, en 1998.

C’est une association qui donne des cours de théâtre, pour adultes et pour enfants. Et, depuis dix ans que je fais de la mise en scène – je suis moi-même metteur en scène et comédien –, je caressais ce doux rêve de réaliser un jour une création pure. Je cherchais une main ou même plusieurs, donc des gens qui seraient capables d’écrire un texte de théâtre que je pourrais mettre en scène. Finalement, j’ai trouvé une comédienne qui s’appelle Valérie D’Amodio, avec qui j’ai travaillé sur un projet. Elle a créé un texte qui se nomme Cartons – premier ouvrage de notre collection et que j’ai mis en scène.

Partant de cette expérience, j’ai poursuivi et construit ma petite entreprise d’édition théâtrale…

 

Combien d’ouvrages ?

Aujourd’hui dix, et autant d’auteurs.

 

Par an ?

Une dizaine aussi.

 

Où êtes-vous ?

Région P.A.C.A., à Valbonne exactement. Sophia Antipolis, près de Cannes.

 

Éric Louis | D. R.

 

Force et faiblesse de l’édition théâtrale ?

La force, c’est que ça parle de théâtre. Cet art que j’affectionne, qui me passionne tant, sert à améliorer l’âme d’un pays, d’un peuple, et par conséquent, on touche au sublime. Avec l’art en général, mais avec le théâtre plus particulièrement, on touche au sublime. Ensuite, on essaie d’encourager, de promouvoir des auteurs qui ne sont pas connus, et ça, c’est formidable. La force, c’est l’activité très belle et très noble en fait.

La faiblesse, c’est la difficulté que l’on a à diffuser ces auteurs.

Le théâtre est une littérature très peu lue. On ne trouve sa quintessence que sur scène la plupart du temps. Éditer des textes de théâtre est intimement lié à la représentation. C’est une activité très difficile.

Pour moi, cette littérature est une des plus vivantes, mais c’est celle qu’on lit le moins. On pense qu’elle s’adresse à des initiés, mais pas du tout ! Il faut encourager les gens à lire du théâtre ! Et c’est pour ça que je continue à faire ce métier.

On a, en tant qu’éditeur de théâtre, un rôle à jouer dans l’éducation de la lecture des textes de théâtre.

 

Votre souhait ?

Que les gens lisent plus de théâtre, qu’ils lisent du théâtre !

C’est une littérature qui est plus facile qu’on ne le croit. Il faut la lire, l’aborder ! C’est très important, très important. Essentiel, en fait.

 

Recueilli par

Astrid Cathala

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Les Enfants du paradis • 1030, route de Cannes • 06560 Valbonne

06 62 41 20 38

www.koukou.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher