Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2006 3 28 /06 /juin /2006 01:43

Tout de suite, il nous empaume le cœur


Par Vincent Cambier

Les Trois Coups.com


Le samedi 13 mai 2006, Hervé Lapalud se produisait au Théâtre du Bourg-Neuf, dans le cadre de la quinzaine de la chanson organisée par A.R.T.O. (Avignon réseau théâtres œuvres). Succès total. Il va jouer le même spectacle – « Invendable » – aux Trois Pilats du 18 au 29 juillet à 20 heures.

herve-lapalud-gc.jpgAlors que je sortais d’un concert un poil prétentieux où je m’étais un peu emmerdé, le Lapalud a changé complètement mon humeur du moment. Quelle pêche, quelle humilité, quelle générosité, ce type !

Il a pourtant, a priori, tout contre lui, le Hervé : seul à la guitare et au chant ; tee-shirt orange pétard ; godasses bariolées ; sourire inextinguible qui pourrait, à la longue, être agaçant ; l’air un peu ahuri ; une tronche à la Tintin… Enfin, il faut bien le dire, ce soir-là, nous ne nous battions pas pour avoir un siège dans la salle.

Et, tout de suite, pas déstabilisé pour un sou, il nous empaume le cœur par sa présence radieuse, ses paroles, sa musique et son énergie dopée au Prozac poétique. Comme, en plus, ses chansons ne nous prennent pas pour des cons, c’est gagné d’avance et haut la main !

D’ailleurs, un homme qui déclare à une femme : « Je t’ai tatoué dans mes yeux au milieu de ma pupille », qui harmonicise une ode aux Petites Gens, qui adresse un chant d’amour joyeux à un bébé de Trois kilos cent vingt grammes, qui nous fait rire avec une œuvre cuisinée À la mode intermittente, qui roucoule Ta Katie t’a quitté (de Boby Lapointe) sur la musique de Ne me quitte pas (de Jacques Brel), qui exhorte les paresseux de tous les pays à se donner le poil qu’ils ont dans la main (Ne rien faire), le tout gorgé d’une générosité qui ne se prend pas au sérieux et d’une aisance sur scène comme une évidence, cet homme, donc, ne peut être qu’un artiste intéressant, voire indispensable.

Par les temps qui courent, ça requinque sec, un mec de ce calibre. 

Vincent Cambier


Invendable, de et avec Hervé Lapalud

Poisson bleu Productions • 87, avenue du Maréchal-de-Saxe • 69003 Lyon

Tél. : 04 78 95 26 08

Portable : Virginie Daude 06 28 04 33 76

poisson-bleu@wanadoo.fr

Mise en scène : Franck Vandeval

Régie son et lumière : Cédrik Chaumeron

Illustrations et scénographie : Violaine Tatéossian

Création lumières et décor : Laurent Martinez

Costumes : Samisha Mekrelouf

www.hervelapalud.com

hlapalud@free.fr | 06 16 24 44 66

Théâtre du Bourg-Neuf • 5 bis, rue du Bourg-Neuf • Avignon

Tél. : 04 90 85 17 90

Samedi 13 mai 2006 à 21 heures

Ce spectacle sera joué du 18 au 29 juillet 2006 pendant le Festival d’Avignon à 20 heures (durée : 1 heure) aux Trois Pilats • 18, place des Trois-Pilats • Avignon

Tél. : 04 90 85 67 74

13 €, 9 € et 5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher