Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2006 6 24 /06 /juin /2006 13:50

Requiem pour un ami comédien


Par Vincent Cambier

Les Trois Coups.com


Mercredi 14 juin 2006 restera à jamais comme un jour sombre. Mon ami, l’homme de théâtre Christian Auger, est décédé ce jour-là.

auger5-gc.jpgChristian Auger, profession : comédien et metteur en scène. Tu as choisi de fêter par anticipation ton anniversaire (le 24 juillet) d’une bien curieuse façon : tu es discrètement parti rejoindre tes copains, les anges. Cette saloperie de cancer a fini par t’avoir au finish.

Je t’ai connu au Festival d’Avignon. Tu portais à bout de cœur les œuvres de Matéï Visniec, que tu as été le premier à faire connaître en France, poussant la rigueur et l’enthousiasme jusqu’à l’éditer sur tes propres fonds.

Je me souviens, par exemple, de la Vieille Dame qui fabrique trente-sept cocktails Molotov par jour, « le genre de pépite que j’orpaille avec entêtement depuis dix ans, dans la gangue du Festival off, un petit diamant dont les facettes ont été longuement taillées par la Cie Pli urgent, de Lyon. Comme d’habitude, c’est du travail d’orfèvre, ciselé par les mains de Christian Auger. Patiemment. Longuement. Avec l’obstination et l’authenticité des amoureux du vrai théâtre ». Je me souviens aussi de Richard III n’aura pas lieu, où « tout de suite, on reconnaît l’univers de Matéï Visniec mis en scène par le très grand Christian “le Discret” Auger. Un délicieux sens de l’absurde, un décalage avec le vérisme, une invention folle dans la mise en scène et les décors, un choix judicieux de musique – ici, Marin Marais –, une façon sérieuse de jouer tout en ne se prenant pas au sérieux… Bref, du haut de gamme ».

Je me souviens de l’ami chaleureux et drôle avec qui je buvais des coups, me délectant de la parole rauque et charmeuse de ce dandy magnifique. Je me souviens…

Le Festival d’Avignon ne sera jamais plus comme avant, même si tu frères encore. Je t’embrasse, Christian.

Vincent Cambier


Voir les articles des Trois Coups, sur des pièces montées par Christian Auger :

Pourquoi les aiguilles d'une montre tournent-elles dans le sens des aiguilles d'une montre ?

La Vieille Dame qui fabrique trente-sept cocktails Molotov par jour

Richard III n'aura pas lieu

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher