Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 22:06

Un et un font deux ?


Par Claire Stavaux

Les Trois Coups.com


Sasha Waltz & Guests est la compagnie cosmopolite fondée en 1993 par Sasha Waltz et Jochen Sandig à Berlin, au cœur de la jeune Allemagne réunifiée. De nombreuses chorégraphies qu’ils orchestrent prennent le corps pour objet depuis la trilogie « Körper », « S », « noBody », dont le dernier tableau avait été représenté en 2002 au Festival d’Avignon. Le Théâtre de la Ville accueille deux de leurs créations de la fin des années 1990 : « Zweiland » et « Allée des cosmonautes » (deuxième programme).

Le premier tableau s’ouvre sur une scène de rue berlinoise délimitée au fond par un grand mur. Dans un coin, un tas de vieilles planches bonnes pour le rebut. Un plateau entre terrain vague, chantier, et repère d’artistes… C’est d’emblée que se déploie la richesse artistique de ce spectacle, qui fait des rares éléments scénographiques un matériau infiniment malléable et propice à l’apparition d’une multitude de tableaux.

Dans Zweiland, il n’y a pas vraiment d’histoire qui se tienne de bout en bout. C’est plutôt un monde de bric et de broc qui se fait et se défait à chaque instant sous nos yeux. Des corps qui s’emmêlent et se démêlent – des prostituées, des travailleurs immigrés, des soldats, de simples passants et… un ange triste portant un accordéon, où joueront d’autres mains que les siennes. Sur scène se tissent des rencontres, furtives et incongrues, le temps d’un tango. Ce à quoi tout ce petit monde hétéroclite aspire est de rester, de faire sa place, d’affirmer son corps et par là son identité.

© Sébastien Bolesch

Ce qui m’a avant tout profondément émue lors de ce spectacle est la fulgurance des images qu’il produit, des associations insolites qu’il suggère. Le passage d’une scène à l’autre se fait par des mouvements lents et tendres, des tressaillements de tout le corps, ou des pulsions de révolte, d’agression. Puis, çà et là, un ange qui passe… Ce sont uniquement des images teintées de revendications politiques et sociales, d’amertumes historiques et de poésie.

Non content de s’en tenir à une belle gymnastique des corps, ce spectacle explore également les sonorités, sous la forme d’impacts de corps sur le sol, de heurts contre le mur, de chutes à terre, de claquements de talons. Des voix criardes retentissent aussi, des cris de rage et des altercations, entrecoupés d’airs de Gramophone ou d’opéra entonnés a cappella.

J’ai été particulièrement frappée par la performance des deux comédiens qui ouvrent le spectacle, dont les corps imbriqués sont séparés avec violence. Cette félicité née de la fusion charnelle rappelle celle des androgynes du mythe, cette harmonie à jamais perdue… Cette image particulièrement fine de l’homophobie fait écho à d’autres créations de cette même compagnie : ainsi dans noBody, un individu glisse son corps dans la peau d’un autre allongé sur le sol, se coule dans ses vêtements, mais ne parvient pas à retrouver l’harmonie originelle, à redonner vie à ce corps éteint – à la manière d’une greffe qui ne prend pas. Une performance émouvante, virevoltant entre humour, chaos et poésie, et qui laisse les pensées et souvenirs du spectateur aller et venir en toute liberté… 

Claire Stavaux


Zweiland, de Sasha Waltz

Sasha Waltz & Guests • Sophienstrasse 3 • 10178 Berlin • Germany

0049 30 24 62 80 0

office@sashawaltz.de

www.sashawaltz.de

Direction et chorégraphie : Sasha Waltz

Dansé et chorégraphié par : Luc Dunberry, Juan Kruz Diaz de Garaio Esnaola, Nicola Mascia, Grayson Millwood, Claudia de Serpa Soares, Takako Suzuki, Laurie Young

Décor : Thomas Schenk, Sasha Waltz

Costumes : Sasha Waltz & Guests, Annette Bätz

Direction du jeu musical : Juan Kruz Diaz de Garaio Esnaola

Lumières : Martin Hauk

Régie plateau : Peter Wild

Coiffure et maquillage, habilleuse : Carina Kastler

Assistant à la direction : Steffen Döring

Directeur de tournée : Karsten Liske

Production Sasha Waltz & Guests

Coproduction Berliner Festspiele GmbH | Grand Théâtre Groningen -Schauburg, Munich | Staatsschauspiel, Dresden

Théâtre de la Ville • 2, place du Châtelet • 75004 Paris

Location et renseignements : 01 42 74 22 77

www.theatredelaville-paris.com

Du 27 au 30 avril 2009 à 20 h 30 (allée des Cosmonautes du 5 au 9 mai 2009)

Durée : 1 heure

26 € | 17,5 € | 13,5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher