Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 02:03

Un travail d’orfèvre

 

La compagnie Le Rugissement de la libellule a entamé il y a trois ans un projet ambitieux : nous faire comprendre la Russie actuelle à travers un spectacle. Par ailleurs, ici, pas de personnalité ou de rôle-titre, mais une création collective résultant d’une passion commune et d’un réel questionnement. Après un mois de travail préalable et trois semaines de résidence à Novgorod, un mois de répétition à Nanterre, le soutien des mairies respectives des deux villes, cette jeune compagnie signe un projet riche, précis et complet.

 

Novgorod sortie est, c’est tout d’abord une mosaïque précise de la Russie d’aujourd’hui, un échantillon complet de cette société, de la ville à la campagne. Il faut accepter ce parti pris comme unique fil conducteur et ne pas chercher de récit global pour apprécier à sa juste valeur ce travail d’orfèvre. De courtes saynètes s’enchaînent, délivrées à l’état brut, et c’est leur juxtaposition qui crée le dessin global. On y découvre l’ombre de l’armée toujours omniprésente, la jeunesse perpétuellement en quête de repères, l’ancienne génération résolument tournée vers le passé.

 

Cette précision transparaît tout autant dans le travail esthétique et scénique de Farid Bentoumi. Comme chez Mnouchkine, les coulisses sont à vue. Les comédiens opèrent aux changements de décors et de costumes sous nos yeux, avec agilité. De même, en l’espace d’un instant, ils incarnent une foule de personnages différents avec une telle exactitude qu’on est étonné de voir qu’ils ne sont que six au moment des applaudissements. Leur implication est telle que, avec un décor minimaliste et des lumières appropriées, ils arrivent à nous figurer un univers en entier : on croit voir les rues de Novgorod aux heures de pointe, la datcha, les différents intérieurs…

 

Et leur compétence ne s’arrête pas là. En effet, outre qu’ils créent des portraits corrosifs et touchants, ces six comédiens utilisent des ressources artistiques multiples : chant, musique, chorégraphies, scènes de groupe imagées, bande-son, intermèdes humoristiques ou encore tableaux de groupe pétillants. Leur capacité à créer à partir de rien est étonnante : on retiendra particulièrement la chanson des babouchkas où le rythme est lancé avec un jeu de sacs plastiques par une muraille de grands-mères hilarantes… La scène a fait l’unanimité.

 

Enfin, Novgorod sortie est mérite un grand respect pour le travail de groupe et l’implication personnelle qu’il a nécessité. Effectivement, il leur a fallu sans doute posséder une grande part d’humanité et d’humilité pour aboutir à cette création collective. Cette cohésion se ressent tout au long du spectacle, à travers l’homogénéité du jeu, l’écoute palpable entre les comédiens. Chacun d’eux signe des personnages intimes et personnels, loin des clichés. Un grand bravo à Guillaume Compiano, Lorène Ehrmann, Laurent Labruyère, Héloïse Levain, Anaïs Maro et Joséphine Serre pour ce moment d’émotion d’intense. Les instants dramatiques sont des coups de poing, le comique est traité avec beaucoup de finesse. 

 

Amélie Manet

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Novgorod sortie est, une création collective du Rugissement de la libellule

Cie Le Rugissement de la Libellule • 1, bis rue de Pongerville • 92000 Nanterre

01 42 78 29 32

www.lerugissementdelalibellule.fr

Mise en scène : Farid Bentoumi

Avec : Lorène Ehrmann, Laurent Labruyère, Héloïse Levain, Anaïs Maro, Guillaume Compiano, Joséphine Serre

Scénographie et costumes : Marion Rivolier

Régie et création lumière : Sergio Fernandes

Régie son : Antoine Duris

Théâtre Mouffetard • 73, rue Mouffetard • 75005 Paris

Réservations : 01 43 31 11 99

Mardi 28 avril 2009 à 20 h 30

Durée : 1 h 30

5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Plop 02/05/2009 15:20

Ben ... trois semaines à Novgorod et c'est bon, on connait la Russie profonde ?
Je connais Novgorod, j'ai vécu dans une petite ville russe pendant des mois et maintenant je me demande ce que je connais de ce pays.

Rechercher