Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 21:02

Creux et clinquant


Par Élise Ternat

Les Trois Coups.com


La seconde édition de « ça tchatche » consacrée aux langues est un de ces immanquables rendez-vous des Nouvelles Subsistances. On ne peut que se réjouir du succès d’un tel évènement, marqué par la présence massive d’un public qui ne s’est pas laissé décourager par la pluie, elle aussi très présente. Chacun de ces fameux week-ends aux Subsistances est un véritable carrefour entre cirque, danse, théâtre, performance, exposition et même cours de langue. Parmi cette profusion, notre intérêt s’est porté sur le parcours « New York en live » avec, pour débuter, « Vicious Dogs on Promises », pièce dans laquelle Dan Safer a choisi de mêler le théâtre à la danse.

C’est tout d’abord sur un plateau aux coloris rose bonbon délimité par un liseré de plumes fuchsia que s’ouvrent les portes de la salle. En fond de scène, un écran horizontal reproduit quatre fois le même motif, surface sur laquelle apparaîtront tour à tour des photos de chien, de dentures canines voire d’anatomie… canine, elle aussi. Le tout constitue un ensemble cohérent et plutôt joli. Voici dressé le terrain de jeux et de combat où les acteurs doivent s’affronter avec pour seule loi celle du hasard.

Vicious Dogs on Promises est annoncé comme un entraînement « de chien de combat », un concentré énergisant composé d’interprètes totalement électrisés. En effet, les quatre protagonistes alternent au gré de leurs improvisations des passages dansés rappelant un cours d’aérobic, entrecoupés de saynètes. L’ensemble est rythmé par le retentissement d’une sonnette qui permet le passage d’une séquence à la suivante. Ainsi, chaque moment est un peu comme un nouveau sommet, à chaque instant on est à l’apogée d’une tension, qui sera elle-même suivie d’une autre tension… créant finalement une impression linéaire et fatigante où les gags se suivent sans pour autant faire sens. Les amateurs de Mr Bean ou du genre « tarte à la crème » y ont peut être trouvé leur compte. ça saute, ça crie, ça hurle, ça se gifle ou ça s’embrasse dans le but de provoquer l’hilarité du public.

Jay Ryan

Pour ce qui relève de la vidéo comme de la musique, l’utilisation qui en est faite ne trouve pas vraiment de justification. La première est présente à titre décoratif : lorsque les protagonistes utilisent la caméra pour projeter leur visage sur un des quatre écrans, on est bien loin d’une révolution artistique, et c’est le sentiment de déjà-vu qui se fait sentir. De même, les morceaux de musique, parmi lesquels le reconnaissable groupe Nouvelle Vague, sont diffusés à fort volume, comme pour agresser le public par les images et les sons à défaut de le captiver.

Finalement, on passe pas mal de temps à attendre la suite, voire à s’ennuyer. Ce que l’on retient, c’est surtout la manière dont les comédiens s’adonnent pendant près d’une heure à ce qui pourrait s’apparenter à une véritable hystérie collective. Aucune évolution notable, simplement des séquences qui se ressemblent et s’enchaînent de manière frénétique. Loin de tenir ses promesses, Vicious dogs on Promises apparaît comme quelque chose de décevant, un peu comme une pochette-surprise qui crée brièvement l’illusion pour finalement s’évaporer dans un rendu un peu creux et clinquant. 

Élise Ternat


Vicious Dogs on Promises, de Dan Safer

Witness Relocation

Mise en scène et chorégraphie : Dan Safer

Interprètes et cochorégraphes : Heather Christian, Sean Donovan, Mike Mikos, Laura Berlin Stinger

Script : Savania Stanescu

Direction technique : Drew Buck

Décors et lumières : Jay Ryan

Son : Ryan Maeker

Costumes : Pandora Andrea Gastelum

Vidéo : Kaz Phillips

Les Nouvelles Subsistances • 8 bis, quai Saint-Vincent • 69002 Lyon

Réservations : 04 78 39 10 02

Du 23 au 26 avril 2009 dans le cadre de ça tchatche # 2 !

Durée : 1 heure

5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher