Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 18:09

Le hip-hop en fête !

 

La fusion entre culture urbaine et théâtre institutionnalisé reste encore aujourd’hui difficile. Comment amener le hip-hop, danse du bitume, sur une scène de bois devant des gens assis dans des fauteuils de velours ? Passer par la télévision, bien sûr ! Larry et Laurent, les deux finalistes jumeaux de l’émission « Incroyable talent » diffusée sur M6, présentent un spectacle qui mêle hip-hop festif et humour burlesque. Le réel talent des deux interprètes se conjugue avec leur joie non dissimulée d’être là, de danser et de jouer devant un public conquis. Malgré le scénario un brin simpliste, je me laisse vite happer par les ondes de cette danse actuelle et positive.

 

Ce n’était pourtant pas gagné d’avance. Quand Larry et Laurent ont fait leur première apparition coincés à l’intérieur d’un tissu matriciel, une jeune fille derrière moi a murmuré, dans un souffle : « C’est chelou leur truc ». Un peu chelou, peut-être, mais très vite survient la naissance de ces deux chenapans au visage d’ange. Ils commencent alors à tituber de part et d’autre de la scène avec un manque (feint) de synchronisation. Naissance de deux personnages, mais surtout d’un véritable duo de scène. Les jumeaux jouent, certes, sur l’inévitable effet miroir, mais dégagent aussi, au travers de leur danse et de leur interprétation, des personnalités et des styles distincts.

 

« Twins »

 

On pourrait résumer l’histoire comme ceci : vie et mort de deux jumeaux turbulents qui n’ont jamais écouté leur mère. La voix de cette maman, chaude et profonde, sert de lien aux différents épisodes dansés. Les jumeaux n’y prennent pas garde, inconscients de l’amour qui leur est porté. La dynamique entre ces trois personnages est intéressante, notamment grâce au fait que le langage dansé des deux fils contraste avec le langage parlé de la mère.

 

Mais faut-il nécessairement en conclure que tous les garçons qui n’en font qu’à leur tête finissent éboueurs ou condamnés à mourir sur une chaise électrique ? Pas sûr… C’est pourtant ce qui arrive à ces deux personnages. Il est fort probable que le metteur en scène Éric Checco aurait pu trouver un symbolisme plus subtil pour exprimer la déchéance de personnages aussi attachants. Mais, bizarrement, cette maladresse de narration dramatique ne tue pas le spectacle. Sans doute parce que les autres éléments de la représentation – chorégraphie, musique, interprétation – sont utilisés à très bon escient.

 

Si vous recherchez du hip-hop avec sauts et fulgurances, passez votre chemin. Le Théâtre Trévise accueille plutôt du hip-hop familial et humoristique, servi par des interprètes débordant d’amour pour leur art et de sympathie pour leur public. Celui-ci leur rend bien avec applaudissements, cris de joie, et participation active à la fin du spectacle. Le théâtre retrouve son esprit de fête, et ça fait du bien ! 

 

Anne Losq

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Twins

Compagnie du Voile-Déchiré • centre Valérie-Watteau • route des Refuzniks • 95200 Sarcelles

01 39 92 27 61

www.voiledechire.com

Mise en scène : Éric Checco

Chorégraphies : Abibou Kébé

Avec : Larry et Laurent

Lumières : Thierry Manciet

Théâtre Trévise • 14, rue de Trévise • 75009 Paris

Réservations : 01 48 65 97 90

Du 7 avril au 20 juin 2009 à 20 heures, du mardi au samedi

27 € | 10 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher