Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 23:22

Programme du Petit Chien

Avignon Off 2006

 

• Tous les jours à 11 h

Le Cul de judas, d’Antonio Lobo Antunes

Le Cul de Judas, c’est le récit ravageur de la guerre coloniale d’Angola, où fut envoyé comme médecin Antonio Lobo Antunes, figure majeure des lettres portugaises.

Au cours d’une nuit de drague et d’alcool, dans un bar improbable ou peut-être dans son appartement vide, un homme, déraciné comme les GI rescapés du Vietnam et d’Irak, se délivre au cours d’un torrentiel monologue de sa « putain de guerre » devant une femme dont on ne saura rien et qui personnifie peut-être Lisbonne et ses nuits, aussi tristes que le coït qu’il imagine avec elle.

Un humour au napalm (produit qui servit aussi en Angola) sous-tend cette épopée lyrique ainsi qu’un amour pour l’Afrique « où il faisait bon naître avec le tournesol, le riz, le coton et les enfants dans un élan de geyser fumant et triomphal ».

[…] « Je me suis levé pour aller voir la lune-pierre-ponce sur la plaine et soudain m’est venu à l’esprit le sourire de Gagarine à son retour. Quel sourire ferai-je en retournant chez moi ? Ai-je demandé à haute voix ? » […]

Éditions Métailié

Adaptation, mise en scène et interprétation : François Duval

Traduction : Pierre Léglise-Costa

Roman publié aux éditions Métailié

Adaptation théâtrale publiée aux éditions Bourgois

Régisseuse : Anne Vaglio

Scénographie : Charlotte Maurel

Photos : Jacques Polony et Thierry Samuel

Ce spectacle est soutenu par la DRAC Île-de-France-ministère de la Culture et de la Communication ; la fondation Calouste-Gulbenkian ; l’institut Camoes.

Contact : Cie Fortune carrée 06 62 14 99 49

francois.duval20@wanadoo.fr

http://fortunecarree.free.fr

 

• Tous les jours à 12 h 45

Délivrez Proust !

Déclinaison loufoque et sentimentale autour de Marcel Proust

Marcel Proust est un auteur comique. Comment en douter ? Et pourquoi vouloir entourer son œuvre d’un respect excessif qui la momifie…

Proust et ses personnages sont présents parmi nous ; sans que nous le sachions, ils se moquent de nos manies quotidiennes, de nos lâchetés et de nos obsessions.

Deux de ces trublions surgissent sur scène : un homme et une femme. Personnages hauts en couleur, intemporels, fantasques, irrévérencieux et tendres, ils nous entraînent dans une sarabande effrénée.

L’improbable devient magique, Virginia Woolf, Reynaldo Hahn, Mme de Guermantes, Marguerite Duras… se croisent et se mêlent, et le Grand Hôtel de Cabourg prend des allures de saloon.

Proust, c’est aussi un western, écrivait Gilles Deleuze. Nous allons vous le prouver !

Après le triomphe de l’Euphorie perpétuelle d’après Pascal Bruckner, au Petit Chien et au Chien-qui-fume, la Cie Philippe-Person propose sa nouvelle création : Délivrez Proust !

Texte : Philippe Honoré, d’après l’œuvre de Marcel Proust

Mise en scène : Philippe Person

Avec : Anne Priol, Pascal Thoreau

Lumières : Alexandre Dujardin

Scénographie : Vincent Blot

Bande Son : Guy Senaux

Graphisme : Alaska

Contact : Cie Philippe-Person :

06 07 62 51 66 | 06 80 58 39 77

 

• Tous les jours à 14 h 20

Clotilde du Nord

Un homme et une femme sont dans un lit, leurs chairs en présence l’une de l’autre. Quelle est la véritable nature de leurs liens ? Qu’ont-ils fait chacun pour en arriver à ce stade de la relation ? Qu’ont-ils investi ? Qu’ont-ils misé ? Quels mots ont été prononcés ?

Il y a toujours dans la rencontre entre un homme et une femme une part d’ombre où chemine l’inconscient.

Dans Clotilde du Nord, les dés ont été pipés. L’homme sait, d’un bout à l’autre, le trouble ne peut l’atteindre qu’à la marge, la rencontre ne comporte pour lui aucun mystère.

Dans l’échange auquel elle donne lieu, il ne donne rien, il cherche à prendre, à obtenir : il sait où il va, c’est ce qui fait sa force.

Clotilde ne triche pas, au jeu de la rencontre ses cartes ne sont pas biseautées.

Elle est là, entièrement présente, vivante, tournée vers l’autre.

Dans la vie, c’est souvent le cauchemar qui provoque le réveil, Clotilde du Nord est l’histoire d’un réveil qui précède un cauchemar.

Metteur en scène : Alain Paris

Acteurs : Claire Bassez, Philippe Risler

Création lumière : Orazio Trotta

Décors : Orazio Trotta et Alain Paris

Fabrication décors : Alain Pinochet

Régisseur : Fred Laurent

Photographe : Marie-France Montant

Contacts : Alain Paris 06 73 39 12 06

alain.jh.paris9@wanadoo.fr

 

• Tous les jours à 16 h 05

Le Jeu des 7 familles du théâtre

Une histoire d’amour au théâtre, une histoire d’amour du théâtre !

Sur un stand de foire, Tespino, meneur de jeu roublard, nous conte l’histoire du théâtre. Il introduit les saynètes d’une histoire d’amour (impossible) interprétées par ses deux compères, Rouco et Dirjan. Ensemble, ils revisitent les grands styles, du théâtre antique au clown, du théâtre muet à celui de l’absurde.

Coproduction Cie Clin d’œil | Cie Porte-Lune

Texte et mise en scène : Yves Javault

Dramaturgie : Gérard Audax

Direction d’acteurs : Mario Gonzalez et Jean-Claude Cotillard

Avec : Mariana Araoz ou Aimée Leballeur, Gérard Audax et Christophe Patty ou Christophe Thébault

Musiques et chansons : Aldo Gilbert

Costumes et décor : Virgil Venak

Facteur de masques : Den

Photos : Cie Clin d’œil

La Cie Clin d’œil et ses partenaires : le conseil régional du Centre, le conseil général du Loiret, la ville de Saint-Jean-de-Braye, la caisse régionale du Crédit agricole Centre-Loire

Ce qu’ils en disent :

« Ce spectacle qui explore l’histoire du théâtre est un vrai bonheur pour les sens et pour l’esprit… Bravo pour cette réussite. » Matéï Visniec (auteur dramatique).

« Un bonimenteur gouailleur, truculent, drôle et entraînant… deux comédiens qui semblent avoir retrouvé intactes les fragances de leur adolescence… ce trio déjanté évolue à un rythme ébouriffant dans une symphonie cuivrée de rouge et d’ocre. Enfin le plaisir de la narration et du jeu au théâtre ! » Vincent Cambier (Rue du théâtre).

Contact : Cie Clin d’œil

12, rue de la République • 45800 Saint-Jean-de-Braye

Tél. : 02 38 21 93 23 | télécopie : 02 38 55 20 94

Voir la critique des Trois Coups

 

• Tous les jours à 17 h 35

Les Petits Carrés, de Valérie Lévy

L’insoumission, la marginalité, les souffrances et les brisures sociales sont les fardeaux de Juliette et Henri, héros des temps modernes, transportés par un amour violent et inconcevable.

Quelle sera leur destinée qui déchirera tous les tabous… ?

Adaptation et mise en scène : Wally Bajeux

Avec : Marc Duret et Wally Bajeux

Lumière : Gaëlle de Malglaive

Décor : Daniel Gallais

Musique : Wally Badarou

Costumes : Stéphan Rollot

Assistant à la mise en scène : Adrien Gontier

Peinture : Alberto Cont

Production Acte de scène-la Comète, scène nationale de Châlons-en-Champagne

Production déléguée : Valérie Lévy et Corinne Honikman

Cette œuvre a bénéficié de l’aide à la production et à la diffusion du fonds SACD

Contact production : Corinne Honikman

06 12 60 29 88

honikman@club-internet.fr

 

• Tous les jours à 19 h 10, relâche le samedi 22

La Java des gaspards présente Du beurre dans les épinards

Spectacle cabaret scientifiquement éprouvé

Les Gaspards fabriquent chaque jour, avec l’aide du public, le spectacle idéal, statistiquement établi, testé en laboratoire…

Ce qu’il faut de fantaisie et une pointe de nostalgie, des succès et des faces B, de l’amour et de l’action.

Cette recette infaillible leur permettra de réaliser le carton intégral, le succès absolu, celui qui viendra, enfin, mettre un peu de beurre dans les épinards.

Distribution : Claude Gélébart, Florence Kolski, Julie Lalande, Philippe Reilhac

Accompagnés par Christophe Dupuis à l’accordéon et Fabien Roux, clarinettes et percussions.

Production, diffusion : Philippe Reilhac

Administration : Christophe Chataignon

La Java des gaspards a obtenu le soutien de la DRAC du Limousin, du conseil régional du Limousin, du conseil général de la Haute-Vienne et de la ville de Limoges

Contact : Christophe Dupuis | 06 81 31 22 34

 

• Tous les jours à 21 h

Dau & Catella et non pas le contraire

Vous les connaissez à travers leurs chroniques sur France Inter dans l’émission « Le fou du roi », vous les avez vus dans l’Étroite Moustiquaire (voir la critique des Trois Coups), Se moquing, no se moquing, Un simple froncement de sourcil et Mais qui est Donc Quichotte. Dau et Catella sont de retour à Avignon avec Dau & Catella et non pas le contraire.

Ils nous entraînent à nouveau dans l’univers de l’absurde qu’ils affectionnent particulièrement ! Absurde des situations, des dialogues et de la construction théâtrale ! Autant d’éléments qui font que le spectateur rit de ce qui va arriver et non de ce qui arrive, qu’il suit une situation qui n’est pas une vraie situation et qui ne le deviendra que lorsque le public pensera qu’en fait ça n’en était pas une !

Ils promènent le public sur un chemin qu’ils semblent ne pas connaître, pour enfin nous amener là où ils ont décidé d’aller.

Tout ceci dans un seul but avoué : vous amuser !

De et avec : Jacques Dau et Jean-Marc Catella

Mise en scène : Gil Galliot

Musique : Roland Catella

Lumière : Jean-Jacques Renaud

Régie : Roland Catella

Crédit photo : Didier Pallagès (www.pallages.com)

Reprise du spectacle au Café de la gare (Paris) à partir du 4 août 2006

Contact : SCP | Monsieur Max Production

Tél. : 02 35 42 69 34

max@scp-lehavre.com

 

• Tous les jours à 22 h 40

Maxim Martin

Réputé pour son humour décapant, Maxim Martin est déjà une vedette chez lui, au Québec. Après quelques coups d’éclats remarqués en France ces dernières années, attention, il revient chez nous, et ça va faire mal !

En humour, Maxim boxe dans la catégorie « stand-up », art qui a pris ses origines aux États-Unis : un gars, son micro… ses réflexions !

Et croyez bien que Maxim est un virtuose de cet art difficile, qui commente non pas l’actualité quotidienne, mais plutôt la société qui nous entoure et ses travers exaspérants. Maxim a toujours eu un regard intègre et percutant sur tout ce qui l’entoure : l’environnement, la religion, l’intolérance, le sexe, les conflits de génération…

Un humour engagé, un artiste qui ose prendre le contre-pied des sujets les plus délicats, et qui confirme bien que, avec une bonne dose de talent, on peut vraiment rire de tout !

De et avec : Maxim Martin

Mise en scène : Maxim Martin

Lumière : Fred Millot

Régie : Roland Catella

Crédit photo : Didier Pallagès (www.pallages.com)

Reprise du spectacle au Théâtre Trévise (Paris) à partir du 26 septembre 2006

Contact : SCP | Monsieur Max Production

Tél. : 02 35 42 69 34

max@scp-lehavre.com

 

Recueilli par

Vincent Cambier

www.lestroiscoups.com


Le Petit Chien • 76, rue Guillaume-Puy • 84000 Avignon

Tél. : 04 90 85 89 49 | télécopie : 04 90 86 80 68

www.chienquifume.com

contact@chienquifume.com

Salle climatisée 100 places

• Réservations et vente de places de 10 h à 23 h

• Billetterie informatisée

Professionnels : vous êtes priés de vous présenter une demi-heure avant chaque spectacle

• Prix des places

Tarif général : 16 €

Tarif réduit : 11 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher