Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 18:55

La vie est un cabaret !


Par Ingrid Gasparini

Les Trois Coups.com


Laurent Lafitte cultive l’art du portrait. Mais pas de la gentille aquarelle qu’on accroche au-dessus de la cheminée pour se rassurer, non, on parle ici d’une peinture au vitriol. À la fois corrosif et jubilatoire, son one-man-show impose un ton nouveau. Entre sensibilité exacerbée et trash assumé.

Chemise impeccable, sourire ultra-bright et allures de dandy. Ne vous fiez pas aux apparences, Laurent Lafitte n’a rien du comique de salon qui déride les seniors à l’heure du thé. Sous ces airs de jeune premier, se cache en effet un comédien féroce et habité qui ne cède jamais à la facilité. Ce spectacle, coécrit par Cyrille Thouvenin, tranche singulièrement avec l’impression de « déjà-vu » des one-man-shows traditionnels.

D’abord par son écriture. Des sketches longs (10-12 minutes) qui laissent le temps aux personnages d’exister loin des diktats de rythme imposés par ce genre. Fait rare : l’interprétation et l’observation priment ici sur le comique de situation et les bons mots. Ajoutez à cela un sérieux penchant pour les contrastes et une belle mixité dans les influences, et tout est là.

Laurent Lafitte

Ensuite, Laurent Lafitte défend ses personnages comme personne, avec un heureux mélange d’acidité et de tendresse. Il nous donne ainsi une furieuse envie de les aimer malgré leurs travers. Il joue tout : une infâme bourgeoise botoxée, un homosexuel bavard et sentimental, un chorégraphe despotique échappé de Broadway et Chouquette, une rescapée des années soixante. Il va même jusqu’à brocarder les jeunes comiques issus du stand-up dans la veine du Jamel Comedy Club, parodiant leurs vannes faciles et leur débit mitraillette. Jouissif.

Vous l’aurez compris : ce Laurent Lafitte ne ressemble à personne. Il suffit de le voir danser auréolé d’un diadème en plumes roses pour s’en convaincre. Pas étonnant que, dans ces conditions, le Palais des glaces joue les prolongations. 

Ingrid Gasparini


Laurent Lafitte, comme son nom l’indique, de Laurent Lafitte et Cyrille Thouvenin

http://www.laurentlafitte.fr

Mise en scène : Laurent Lafitte et Cyrille Thouvenin

Avec : Laurent Lafitte

Production : Dominique Farrugia et F.E.W.

Palais des glaces • 37, rue du Faubourg-du-Temple • 75010 Paris

Du mardi au samedi à 21 h 30

http://www.palaisdesglaces.com

Métro : Goncourt ou République

Réservations : 01 42 02 27 17

Durée : 1 h 15

28 € | 25 € | 20 € | 10 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher