Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 15:28

Par-delà les nuages ou « Les sommets sont

des lieux de cristallisation des désirs »

 

Autour de l’expérience du protocole de Kyoto, Chaos et Anthropos s’unissent en un feu d’artifice dont le détonateur principal réside au fond de nous.

 

Frédéric Ferrer est un créateur. On ne pourra pas lui reprocher d’avoir copié sur son voisin à la dernière composition théâtrale. Bien sûr, à notre époque multimédia, du chant, de la danse, de la vidéo, du texte, cela semble courant. Mais cette combinaison entre raison et déraison, entre conférence et performance, cet alien tout droit sorti du ventre de Prométhée ivre de se délivrer des enfers… Voilà la patte d’un artiste aux résonances scientifiques enfin mises à nu par une scène aussi démente que son sujet. À réchauffement climatique, embrasement des sens. À conférenciers débordés, humains livrés à leurs obsessions. Car il faut gravir, encore et toujours, les sommets des espérances, qu’elles soient personnelles, professionnelles ou internationales.


Il s’agit, avec Kyoto Forever, du tome II des Chroniques du réchauffement entamées avec Mauvais temps, qui conjuguait déjà les cauchemars de l’un avec l’amusement des autres. Le rire poétique, la décadence, l’excès, autant de failles utiles pour gravir ensemble ce calvaire des désirs et des peurs, ce qui échappe et ce qui reste, ce qui advient avec et malgré soi. Cette ascension est mise en scène par un fantassin têtu et malicieux, qui se joue de lui comme de nous-mêmes, qui mêle structure idéologique avec tradition de comédien. Cette tradition de la mise en abyme – s’agissant d’un gouffre, autre versant du sommet – qui consiste à montrer les autres pour parler de soi, à se mettre en jeu pour nommer le monde. Calderon ne renierait pas cette version du grand théâtre du monde, où il est question de la grande noyade des concepts, des virgules, des continents, des chapeaux de clown et des pauvres hères que nous sommes.


Peut-on unir dans un sommet mondial les solitudes de chaque pays face à ses propres déroutes ? Qu’est-ce qu’un protocole international ? Qui sont ceux chargés de le mettre en œuvre, de le remplir, de le modifier, de lui donner vie pour que la vie reste possible ? Dans un paysage postromantique et postmoderne comme le nôtre, gageons que la réponse ne sera ni uniforme ni bardée de certitudes, mais peut-être bien absurde et poétique.


Quid de la troupe d’acteurs ? Issus d’horizons différents, polyglottes et interprètes polyvalents, chacun donne ce qu’il a de meilleur, de la voix, du corps, du désespoir et de la joie, à l’instar de ces conférenciers humains, trop humains, qui déclinent parfois, souvent, leur talent au profit de « mains invisibles » qui les coordonneraient comme des marionnettes. Voir ce spectacle joué dans l’enceinte de la Cie Vertical détour, à l’hôpital psychiatrique de Ville-Évrard, donne encore du sens et de la valeur à ces vertiges de la passion. Car tout est relatif, mon cher spectateur, ta vie, ma raison, notre avenir. Alors ne cherche pas à être plus cartésien que le plus protocolaire des intervenants de ce sommet par-delà les nuages. Et, par-là même, tu prendras un plaisir intense à te laisser immerger dans cet univers atypique, sur ta banquette, autant que les ours polaires dans l’eau de la banquise. 


Alexandra Fritz

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Kyoto Forever

Cie Vertical détour

http://www.verticaldetour.org/

Écriture, scénographie et mise en scène : Frédéric Ferrer

Avec : Astrid Cathala, Behi Djanati Ataï (version persane), Frédéric Ferrer, Maria Montes (version hispanique), Jean-Claude Montheil, Benjamin Nicolas, Karen Ramage, Délia Roubtsova, Stéphane Schoukroun

Conseiller scientifique et technique : Jean-Pierre Tabet, expert national chargé du changement climatique à l’A.D.E.M.E.

Création lumière et régie générale : Olivier Crochet

Création son et arrangements : Pascal Bricard

Création costumes : Anne Buguet

Construction décors : Olivier Crochet, Timothy Larcher

Assistante plateau : Céline Crépy

Traductions Behi Djanati Ataï (persan), Yann Roblou (anglais), Délia Roubtsova (russe), Carlos Montes et Laura Diez (espagnol)

Production-Diffusion Lena Le Tiec

Communication : Christelle Granja

Production Compagnie Vertical détour

Coproduction Théâtre Le Quai | Open-Arts (Angers)

Avec l’aide du ministère de la Culture-D.R.A.C. Île-de-France (aide à la production), du conseil régional d’Île-de-France, du conseil général de Seine-Saint-Denis et de l’A.D.A.M.I.

Avec le soutien de l’E.P.S. de Ville-Évrard

Avec l’aide à la création du Centre national du théâtre

Représentations à venir

– samedi 13 juin 2009 à 21 heures, festival Passe-portes (île de Ré)

– du 5 octobre au 14 décembre 2009, tous les lundis soir à 20 h 30, Les Anciennes Cuisines, hôpital psychiatrique de Ville-Évrard (Neuilly-sur-Marne)

Durée : 1 h 20

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher