Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 14:46

29es Francophonies :

un passeport pour découvrir

le spectacle vivant francophone


Par Léna Martinelli

Les Trois Coups.com


Bienvenue à Limoges pour découvrir des artistes venus de Tunisie, de Suisse, de Belgique, du Burkina‑Faso, de Madagascar, du Canada, du Tchad, d’Algérie, du Congo, de France. Attention ! Départ immédiat du 27 septembre au 6 octobre 2012.

29es-francophonies

29es Francophonies en Limousin

Le festival des Francophonies en Limousin propose un tour d’horizon de la création francophone avec, à son programme, du spectacle vivant, des lectures, des rencontres, des expositions. Comme l’an dernier, le tarif est unique (10 €) pour tous les spectacles, et de nombreux évènements sont gratuits, notamment ceux présentés chaque soir sous le chapiteau Magic Mirrors, nouveau cœur du festival situé près de la gare.

Cette 29e édition débute par un parcours chorégraphique dans les rues de la ville, Nous sommes là !, un projet confié à Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou, deux chorégraphes tunisiens qui travaillent à Limoges depuis plusieurs mois avec des amateurs et des professionnels.

Parmi cette riche programmation, relevons la présence du belge Fabrice Murgia qui présentera une de ses dernières créations, les Enfants de Jéhovah, et reprendra Life : reset / Chronique d’une ville épuisée, fournissant ainsi l’occasion d’une séance de rattrapage. Dorian Rossel, le metteur en scène qui compte en Suisse romande, dévoilera quelques mystères de son nouveau spectacle, Cosmos (première en France !). Ben Zimet proposera, quant à lui, un spectacle retraçant sa vie d’enfant juif en Corrèze, un spectacle drôle et tragique à la fois. Salia Sanou et Aristide Tarnagda, figures charismatiques habitées par leur terre d’origine, le Burkina‑Faso, sont aussi invités. Côté musique, laissez‑vous tenter par du rock acadien avec les Hôtesses d’Hilaire et ne ratez pas la fanfare béninoise Eyo’nlé, fabuleux remède contre la monotonie.

Un festival haut en couleur

Espace de rencontres et de diffusion des œuvres, ce festival a permis à des artistes comme Robert Lepage ou Wajdi Mouawad de montrer leur travail pour la première fois en France. C’est Pierre Debauche, alors directeur du centre dramatique national du Limousin, qui l’a fondé en 1984. Grande figure de la décentralisation, celui‑ci est heureux de pouvoir concrétiser, loin de Paris, ce rêve un peu fou de créer un lieu de rassemblement d’artistes exerçant leur pratique théâtrale dans les pays francophones. Il en confie alors la direction à Monique Blin, qui y effectue, de 1984 à 2000, un travail remarquable, à la fois d’ouverture au monde et d’implantation sur toute la région du Limousin. Elle crée la maison des Auteurs, lieu de résidences, d’initiatives littéraires et de repérage d’auteurs. Ce soutien à l’écriture, Patrick Le Mauff le développe aussi, tout comme les coproductions avec d’autres festivals internationaux, quand il prend sa succession jusqu’en 2006.

Depuis la création de la manifestation, le concept de « francophonie » a bien évolué. Il faut néanmoins attendre l’arrivée de Marie‑Agnès Sevestre, toujours l’actuelle directrice, pour entendre les artistes s’exprimer dans la diversité de leur réalité linguistique. L’ouverture à l’outre‑mer est au cœur de son projet. Elle développe aussi la programmation d’évènements littéraires, de concerts et d’expositions.

Ainsi, Tahar ben Jelloun, président de l’association du festival, sera au Magic Mirrors pour une signature de son dernier roman, le Bonheur conjugal, avec Jean‑Michel Dijan à ses côtés, pour son essai les Manuscrits de Tombouctou. Côté arts plastiques, Bloc‑notes : Syrie, une installation, réalisée par Catherine Boskowitz à la galerie du Théâtre de l’Union, présente le désastre d’un pays. Voilà une exposition pensée au féminin, car c’est par les femmes que cette artiste a pu entrer en Syrie. D’où la présence, à une rencontre, de Fadwa Suleinman, figure de la résistance syrienne.

De l’engagement et de la solidarité, donc, au programme des Francophonies, des découvertes, de la création, des voyages et des festivités. Bref, tout ce qui nous plaît dans la culture ! 

Léna Martinelli


Les Francophonies en Limousin

En association avec le Théâtre de l’Union-C.D.N. du Limousin, l’Opéra Théâtre de Limoges, les centres culturels municipaux de Limoges-scène conventionnée pour la danse, le Théâtre Expression 7, l’espace Noriac, la B.F.M. de Limoges, l’espace du Crouzy à Boisseuil

Du 27 septembre au 6 octobre 2012

Retrouvez toute la programmation sur www.lesfrancophonies.com/index.html

Accueil • 11, avenue du Général‑de‑Gaulle • 87000 Limoges

Réservations : 05 44 20 22 17

accueil@lesfrancophonies.com

Tarif unique 10 € par spectacle

Entrées gratuites (dans la limite des places disponibles) : spectacle d’ouverture Nous sommes là !, expositions, concerts et spectacles et goûters-concerts au Magic Mirrors (champ de Juillet), lectures, rencontres et débats

Des navettes bus gratuites sont mises à disposition pour les spectacles joués à : C.C.M. Jean‑Moulin, C.C.M. John‑Lennon, espace du Crouzy à Boisseuil (départ ¾ h avant le début du spectacle, devant l’entrée du Magic Mirrors au champ de Juillet à Limoges)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher