Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 13:28

Retour sur les bancs d’école


Par Antoinette de Vannoise

Les Trois Coups.com


« Classe », c’est l’histoire d’une réalité qui nous est contée au Théâtre Gérard-Philipe. Une réalité dont on en trouverait des bribes dans n’importe quelle salle de cours, n’importe où en France. Avant le spectacle, on nous annonce un contrôle, une œuvre, l’« Odyssée », une professeur de français et vingt-trois élèves, tandis que sur la scène, apparaît une femme. Seule, pleine de ces nombreux élèves qu’elle nous décrit patiemment un à un. Elle nous ouvre les portes de leurs pensées, des siennes, des évènements qui ont eu lieu pendant cette heure de contrôle, plutôt agitée… Le texte est fragmenté, au plus près du langage de la pensée. C’est un appel à ses souvenirs, aux nôtres également, lorsque nous étions nous aussi entourés de nos camarades, face à notre copie, sous l’œil attentif de notre professeur.

La jeune femme déambule à travers une classe imaginaire, que chaque spectateur s’invente en même temps qu’elle nous est décrite. La mise en scène, composée simplement d’un tableau, de vitres de part et d’autre, laisse au spectateur cette liberté de voir ce qu’il entend. On est plongé dans le monde autarcique qu’est une classe de collège. On découvre alors quels sont les enjeux quotidiens qui régissent la vie des vingt-quatre personnes présentes, à ce moment, tous attelés à un même objectif : mener à bien ce contrôle sur l’Odyssée. Les personnages d’Homère se mêlent donc de façon étonnante aux jeunes collégiens d’une classe de Z.E.P., mêlant habilement la tradition à l’actualité…

Au centre de la scène, un corps gracieusement dansant, parfaitement présent, celui d’Océane Mozas, qui fait vivre avec succès et sans jamais d’excès tous ces personnages si différents du sien. C’est un univers qu’elle porte en elle, qu’elle nous rend attendrissant et familier, en adaptant ses gestes à chacun. Sa diction calme et appliquée offre le temps nécessaire à notre esprit pour imaginer les visages et les positions, pour venir s’asseoir en quelque sorte au milieu d’eux. Tout y concourt, d’ailleurs : les spectateurs, qui ce soir étaient aussi nombreux que les élèves, sont assis en vis-à-vis, autour de la scène, sur des bancs en bois. Certains pourront y voir un retour presque nostalgique sur les bancs d’école.

Malheureusement, une impression de déjà-vu rôde durant le spectacle. L’originalité de l’écriture et le talent de l’interprétation, qui nous donnent à voir du neuf et du vivant, ne nous mettent pas à l’abri d’un ennui passager, qui nous rappelle que nous-mêmes attendions parfois la sonnerie… On ne peut cependant pas rester insensible à la vérité qui se loge dans le texte. Blandine Keller nous raconte ici son expérience semi-autobiographique. Elle nous ouvre la porte d’un milieu dont on nous parle souvent dans les journaux, à travers les faits-divers. Elle nous le présente de façon plus personnelle, plus chaleureuse. Alors, même si l’on connaît la chanson, on se laisse bercer par la mélodie, par Océance Mozas qui paraît chanter et danser cette scène courante qui l’émerveille. 

Antoinette de Vannoise


Classe, de Blandine Keller

Une proposition de la Cie des Transports, compagnie associée au Théâtre de la Manufacture, C.D.N. de Nancy-Lorraine

Mise en scène : François Rodinson

Assistante à la mise en scène : Émilie Touron, Jean-Thomas Bouillaguet

Avec : Océane Mozas

Scénographie : Vincent Tordjman

Son : Jean-Guillaume Legrand

Costume : Barbara Van Dyck

Lumière : Christian Pinaud

Théâtre Gérard-Philipe • C.D.N. de Saint-Denis • 59, boulevard Jules-Guesde • 93207 Saint-Denis

reservation@theatregerardphilipe.com

Réservations : 01 48 13 70 00

Du 24 mars au 12 avril 2009, du lundi au vendredi à 19 h 30 ; samedi à 20 h 30, dimanche à 17 h 30

Relâche les 25, 27, 30 mars 2009 et 1er, 3, 7, 9 avril 2009

Salle Mehmet-Ulusoy

Durée : 1 h 10

20 € | tarifs réduits de 6 € à 15 €

En alternance dans le cadres de Vi(ll)es, possibilité de voir deux spectacles par soirée : tarif plein 25 €, tarif réduit 20 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher