Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 14:31

Entretien avec François Noël et Franck Stofer


Par Fatima Miloudi

Les Trois Coups.com


L’Expérience japonaise débute ce soir, 21 mars 2009, sa seconde édition avec la projection, sur la façade de la Maison carrée, des photographies d’Éric Bossick. C’est la Pico Pico Monster Parade qui lancera, dans quelques jours, la biennale très attendue. Du 24 au 28 mars 2009, venez goûter à l’avant-garde artistique.

Entretien avec François Noël, directeur du Théâtre de Nîmes, et Franck Stofer, directeur du label Sonore.

Les Trois Coups. — Sur quels critères s’est défini le choix de la ville de Nîmes ? Qu’est-ce qui vous a convaincu, vous, Franck Stofer, de créer une biennale dans cette ville ? Et d’ailleurs, pourquoi une biennale ?

Franck Stofer. — C’est d’abord une rencontre, en 2005, entre mon associé, Jean-Alain Sidi, et la direction du Théâtre de Nîmes, qui nous avait proposé de faire un cycle sur le Japon. Le premier projet était pour 2006. Finalement, il n’y eut que Dumb Type. Le premier festival est arrivé en 2007. Le rythme de la biennale paraissait convenir le mieux pour avoir une programmation assez pointue et pertinente.

Les Trois Coups. — Quand on parle de Nîmes, on y associe automatiquement la féria. Nîmes revendique sa couleur locale. Néanmoins, si l’on regarde l’architecture, par exemple, on voit qu’elle sait faire dialoguer passé et modernité. Est-ce une des missions du Théâtre de Nîmes que de donner une image d’ouverture culturelle, et L’Expérience japonaise contribue-t-elle à cela, savoir faire le grand écart ?

François Noël. — Oui et non. Oui, bien sûr, c’est une volonté de modernité, mais c’est aussi la ligne artistique qu’a choisi le Théâtre de Nîmes. La féria, c’est une chose, mais, entre les férias, c’est bien aussi de vivre d’autres moments ! Et L’Expérience japonaise, c’est un évènement extrêmement important, dans la mesure où, justement, cet évènement-là est vraiment ancré dans la réalité artistique d’aujourd’hui, et même de demain. Certains artistes qui sont là sont très précurseurs de l’avenir artistique du Japon, mais aussi de l’Europe et de la France en particulier. Alors, grand écart, oui, mais volontaire.

Recueilli par

Fatima Miloudi

Lire la suite…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher