Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 00:14

Grassouillet et talentueux


Par Élise Ternat

Les Trois Coups.com


Second temps fort de cette soirée tout en rondeur, initié par Thomas Lebrun à travers l’évocation d’un itinéraire, le sien, mis en scène à la manière d’un chemin de croix dansé. Mais c’est en vengeur masqué que Thomas Lebrun nous arrive ici comme pour mieux régler ces comptes et donner lieu à une réflexion partagée.

Une scène aux allures de plateau télé, où cinq protagonistes s’affrontent bientôt avec violence. Pas de manichéisme ici, mais davantage des heurts entre cinq fins analystes, parmi lesquels Angela Xuacim, nutritionniste auteur de Maigrir sans larmes, ou encore Marline Anadlas, psychologue dont les formes n’ont d’égales que sa tolérance envers l’excès de poids. Deux théories semblent s’affronter : le bien-vivre au détriment des diktats contre la volonté nécessaire à la discipline du danseur.

Au milieu de ces débats, des moments arrêtés semblables à ceux créés par la touche « pause » d’un magnétophone. Plages où les interprètes exécutent chacun à leur tour de singuliers pas de danse. Ce premier temps laisse place à d’autres aussi savoureux que drôles. De véritables séquences, où on passe de l’audition humiliante à la théorisation psychanalytique sur le fétiche de la ballerine ou encore à une lutte sadomasochiste contre la nourriture, dansée elle aussi.

Le jeu des comédiens volontairement exagéré est un régal d’humour grinçant. L’éventail de réflexions déjà entendues en direction des gros est ici parfaitement restitué, insultes et euphémismes compris. Les intervenants aux physiques et aux personnalités outrancières sont vêtus de tenues criardes, où les couleurs primaires sont de rigueur. Perruques, rouge à lèvres et tenues « tape à l’œil » : tout est exagéré. Parmi les comédiens, on reconnaît la plantureuse Marlène Saldana, présente il y a peu sur la scène du Gombrowiczshow de Boussiron et Perez, ou encore aux côtés de la compagnie La Hors de.

Une scénographie hétéroclite, composée d’objets allant de la table couverte de velours noir, à la chaise de Mme Claude aux côtés d’aliments géants en plastique : hot-dog, côtes de porc et autres gâteaux autour desquels nos danseurs batifolent. De même, l’incursion de vidéo nous renvoie au passage de la vie du danseur grassouillet, ici rendu anonyme par son masque ou encore par une tête d’hippopotame rappelant la danseuse du dessin animé Fantasia.

Mais ne l’oublions pas, bien que loufoque, ce spectacle n’en demeure pas moins un spectacle de danse, où la musique à toute sa place puisque tout un registre de ballet classique y est joué, du Lac des cygnes au Sacre du printemps. Autant de morceaux qui accompagnent les moments dansés avec talent.

Ainsi, à travers son Itinéraire d’un danseur grassouillet, Thomas Lebrun restitue avec décalage et humour les enjeux, questionnements et lieux d’un débat sans cesse posé quant aux stéréotypes qui rythment la danse, cette discipline exigeante à l’excès. 

Élise Ternat


Itinéraire d’un danseur grassouillet, de Thomas Lebrun

Companie Illico

Conception, chorégraphie et mise en scène : Thomas Lebrun

Avec, au plateau : Raphaël Cottin, Angèle Micaux, Marlène Saldana, Philippe Verrièle et Thomas Lebrun

Tournage, montage et réalisation du documentaire : Charlotte Rousseau

Commentaires et textes : Philippe Verrièle et Thomas Lebrun

Création lumières : Jean-Marc Serre

Création costumes : Jeanne Guellaff

Scénographie : Thomas Lebrun

Administration et chargé de production : Rostan Chentouf

Les Nouvelles Subsistances • 8 bis, quai Saint-Vincent • 69001 Lyon

Réservations : 04 78 39 10 02

Du 5 au 10 mars 2009 à 21 heures, relâche le 8 mars 2009

Durée : 1 h 15

12 € | 9 € | 6 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher