Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 22:52

Un bar qui fait des étincelles


Par Vincent Morch

Les Trois Coups.com


La complainte du businessman vous file le blues ? Les cloches de Notre-Dame de Paris vous assomment, le nez de Cléopâtre vous laisse de marbre ? Vous présentez tous les symptômes de la comédiemusicalophobie. Heureusement, la compagnie Artediem Millenium a pensé à vous et vous propose avec son « Bar des étoiles » un remède sympathique et pêchu. À défaut de vous réconcilier avec le genre, vous passerez sûrement un fort agréable moment.

Hugo est un jeune auteur, inventeur d’un nouveau concept révolutionnaire, la « sitcomédie musicale ». Las, au moment de préciser les choses et de rédiger le scénario des premières saisons, l’inspiration le fuit. Son angoisse de la page vide le fait échouer dans un bar désert, tenu par une pianiste espiègle, Adèle, et par un barman mélomane fan inconditionnel de Carlos, Jean-Alexandre. Avec leur aide, il va s’atteler à la tâche et inventer les linéaments d’une intrigue où personne, vraiment, ne se prend au sérieux.

Il y a bien une mise en abyme, plutôt réussie d’ailleurs, de la création littéraire, avec le va-et-vient incessant entre le réel et l’imaginaire, le phénomène des ratures et des repentirs, l’expression des sentiments intimes de l’auteur, mais, on l’aura compris, là n’est pas l’intérêt central de cette pièce. Le Bar des étoiles se veut d’abord un spectacle drôle, délirant, et il y arrive très bien. Assez vite en effet, les nécessaires intrigues sentimentales, qui font toute la substance des sitcoms, prennent un tour inattendu, en ouvrant beaucoup plus largement que de coutume l’éventail des possibilités (si vous voyez ce que je veux dire). On ne cherchera pas ici de vraisemblance psychologique, encore moins de morale (encore que) : c’est du grand n’importe quoi, et c’est ça qui est bon.

« le Bar des étoiles » | © Guillaume Eymard

Des reprises de grands standards de la comédie musicale française, joyeusement subvertis au passage, viennent ponctuer les errances amoureuses des différents personnages. Starmania, Notre-Dame de Paris, Roméo et Juliette, tout passe à la Moulinette. Certaines reprises, en solo ou avec chœur, sont très réussies (je pense en particulier à Un garçon pas comme les autres, ou aux Rois du monde). Malheureusement, il faut reconnaître que la justesse des voix est loin d’être toujours assurée. Ce point n’entame pas le crédit de l’ensemble, puisque l’on se situe dans le registre du burlesque, mais empêche peut-être le spectacle d’atteindre une dimension supérieure. C’est d’autant plus regrettable que certaines voix ont un véritable potentiel. Mention très bien, en revanche, pour Adèle la pianiste, tant pour la qualité irréprochable de son accompagnement que pour sa joyeuse présence scénique.

L’ensemble de l’interprétation est dynamique, enthousiaste, et parvient sans difficulté à communiquer son énergie au public. On rit franchement, des situations cocasses qui naissent de cet invraisemblable imbroglio comme de bons mots bien placés. Même Hugo, notre jeune auteur, dont on a deviné le fond grave, est finalement gagné par la vitalité qui émane de sa propre création (aidé en cela par notre bonne fée Adèle). Tout finit donc sur un happy end, pour le meilleur exclusivement. Si, donc, vous voulez passer une soirée divertissante sans vous prendre le chou, Le Bar des étoiles vous attend. 

Vincent Morch


Le Bar des étoiles, de Maïka Cordier et Benjamin Danet

Compagnie Artediem Millenium

www.artediemmillenium.com

Mise en scène : Maïka Cordier

Avec : Nicolas Audebaud, Yaël Barel, Antoine Claude, Arnaud Cordier, Maïka Cordier, Mathieu Dumery, Thomas Lempire, Anna Lafont-Jouan, Cyril Manetta, Thomas Ronzeau, Flora Schmitlin

Théâtre de Ménilmontant • 15, rue du Retrait • 75020 Paris

Réservations : 01 46 36 98 60

Du 29 janvier au 26 février 2009, les mercredi, jeudi, vendredi, samedi à 19 heures, les dimanches à 18 heures

Durée : 1 h 20

18 € | 12 € | 10 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher