Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 13:59

Efficace… dans son genre


Par Sonia Déchamps

Les Trois Coups.com


Je préférais ne m’attendre à rien en allant voir cette pièce, n’étant pas spécialement une « aficionado » de ce type de comédies. Pièce de boulevard à l’humour potache, « Adam et Ève » n’innove pas. Les quiproquos sont attendus, les personnages caricaturaux, les jeux de mots faciles… Cependant, force est d’avouer qu’au final la pièce se révèle être assez efficace… Dans son genre.

Didier Gustin réussit parfaitement à faire oublier ce pour quoi on le connaît. Ainsi, ce n’est pas l’imitateur que l’on voit sur scène mais bien Franck Adam, cet homme persuadé que sa femme le trompe avec le mari d’Ève de Spéville – bourgeoise coincée interprétée par une Fabienne Galloux tout à fait juste dans le « trop ». Tout tourne autour de ce quiproquo, à savoir que Franck et Ève se trouvent convaincus d’être cocus alors que ce sont en réalité leurs enfants qui entretiennent une relation.

Il ne faut certes pas aller voir Adam et Ève si c’est de la finesse que l’on recherche. Très « grand public » (ne pas voir un jugement de valeur dans cette expression !), le spectacle atteint parfaitement son cœur de cible : la salle entière part dans de grands éclats de rire. Je dois avouer avoir un peu de mal à totalement me satisfaire de comédies telles que celles-ci, je n’apporte qu’un petit sourire à l’engouement général.

Ceci étant dit, et en toute objectivité, la pièce reste une bonne comédie de boulevard. Le rythme est là et l’heure vingt défile sans qu’on ne la voit passer. Le couple Gustin-Galloux fonctionne parfaitement : énergie, rythme, répliques cinglantes… sont au rendez-vous, et le spectateur ne trouve pas le temps de se poser la moindre question tant tout s’enchaîne parfaitement.

Si les trois plus jeunes comédiens ne sont pas réellement convaincants (encore que Thomas Sagols, comme monté sur des ressorts, se démarque un peu), cela n’entrave en rien l’efficacité de la pièce, celle-ci reposant en grande partie sur les répliques – qui, faute d’être fines, sont efficaces –, la cocasserie des situations (pourtant attendues) et le rythme insufflé. En effet, l’énergie mise en œuvre permet à la pièce de ne pas s’essouffler (c’est plutôt à démarrer qu’elle peine un peu) ; les rebondissements se succèdent, mettant les comédiens dans des situations toujours plus à même de faire – assez grassement – rire.

Entre simples sourires et grands éclats de rire (selon sa sensibilité…), le spectateur ne s’ennuie pas. Didier Gustin et Fabienne Galloux campent parfaitement des personnages hauts en couleur, excessifs mais toujours dans une dynamique positive. En bref, efficace et rythmé, jamais vulgaire, Adam et Ève, sans particulièrement innover, réussit à tirer son épingle du jeu. 

Sonia Déchamps


Adam et Ève - Ce n’est pas du tout ce que vous croyez !, de Louis‑Michel Colla et Myriam Ullens

Mise en scène : Éric Théobald

Assistante à la mise en scène : Angélique Thomas

Avec : Didier Gustin, Fabienne Galloux, Maud Forget, Raphaël Tilliette et Thomas Sagols

Le Petit Montparnasse • 31, rue de la Gaîté • 75014 Paris

Métro : Gaîté ou Edgar-Quinet

Réservations : 01 43 22 77 74

Du mardi au samedi à 21 heures, dimanche à 17 h 30

Durée : 1 h 20

34 € | 18 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher