Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 20:04

La passion en guide


Par Amicie de Vannoise

Les Trois Coups.com


Enfoncé dans les banquettes pourpres du Lucernaire, le petit comité de spectateurs plonge au cœur d’une histoire d’amour entre deux jeunes en marge de la société. Fragments du passé savamment mêlés au présent mouvementé lui sont dévoilés, avec le rockeur Jeff Bailey en fil rouge, la musique en trait d’union et le désir de liberté en moteur.

Une jeune femme, inconditionnelle admiratrice de Jeff Bailey, tarde à quitter la salle de concert déjà désertée par les spectateurs et réinvestie par les techniciens. Bière en main, isolée, elle fredonne une mélodie… À l’autre bout, un homme erre (Gus), à la recherche de tabac. Devinant sa chanson préférée, il vient à elle. La jeune Léa (Sandrine Molaro) lui chante timidement et en exclusivité ce même air.

Le public est attendri, Gus charmé. Il propose de la ramener chez elle. Sans domicile fixe, elle vit au gré du temps et demande à être accompagnée à la gare. L’heure tardive et l’envie du jeune homme de prolonger cette rencontre fortuite le pousse à l’inviter chez lui pour la nuit. Mais alors, juste une ! C’est la condition du oui de Léa… Les comédiens passent sans transition du présent à la narration d’instants vécus, d’anecdotes, d’impressions… Comme Léa qui raconte, riant encore, son fou rire à l’annonce du prénom de Gus.

« Ex-voto » | © B.-M. Palazon

Gilles-Vincent Kapps (Gus) et Léa nous entraînent alors dans leur univers. Celui de la précarité, de l’incertitude, des petits bonheurs, des excès et des déceptions. Plus vraie que le personnage imaginé par le réalisateur Xavier Durringer, Sandrine Molaro fait partager au spectateur ses émotions. Allant du sourire à la grimace, de l’éclat de rire vif et contagieux aux chaudes larmes qui font couler le maquillage, son jeu est un festival d’humeurs magnifiquement interprétées… La bouche ouverte, toutes dents au grand air, la langue au fond de la bouche, les traits du visage tirés, ses cris de joie, qui ponctuent la pièce, sont un délice… Abandonnant l’idée de les compter, le spectateur est sur le qui-vive, il attend le prochain !

Aussi, les deux amoureux sont attachants par leur naïveté et leur spontanéité. Secoués par de franches déchirures et de passionnées retrouvailles, les personnages sont des êtres entiers. L’inconstance donne de la couleur, du goût à leur histoire. Le spectateur se laisse émouvoir…

Le décor, lui, est très modeste. Lorsque Gus fait entrer Léa chez lui, on est au summum du décor : un bar-cuisine, une porte d’entrée et un lit. Les murs restent noirs. Ce sont les vêtements autant kitchs que vifs des comédiens qui laissent dans les esprits l’idée d’une pièce chaleureuse et colorée. L’imaginaire est donc habilement sollicité. Ainsi, le son, les lumières et le jeu des jeunes acteurs nous emmènent avec aisance en voiture, au bord de la mer – avec feu d’artifice à la clé –, à un match de boxe et même au concert de Jeff Bailey !

Quoi qu’il en soit, la pièce est un carnaval de rebondissements, de péripéties aussi inattendues que les réactions qu’elles provoquent chez Léa et Gus. On peut pourtant regretter l’excitation exagérée de Gilles-Vincent Kapps par moments, et son interprétation pourrait faire penser à un certain cinéma américain… Mais, sans aucun doute, ex-voto (1) pour cette chouette pièce ! La proximité avec les comédiens que nous offre le théâtre Le Lucernaire contribue au régal. En rentrant chez soi, on voudrait poser son casque sur les oreilles et y écouter du Bailey… 

Amicie de Vannoise


(1) Un ex-voto sert à remercier l’exaucement d’un vœu.



Ex-voto, de Xavier Durringer

Le Septentrion

Contact : Perrine Coudurier

01 53 90 75 98 | 06 14 97 60 15

Perrine.leseptentrion@gmail.com

Mise en scène : Christophe Luthringer

Avec : Sandrine Molaro, Gilles-Vincent Kapps

Scénographie : Sean Dunbar

Création lumière : Philippe Séon

Production : le Septentrion

Le Lucernaire • 53, rue Notre-Dame-des-Champs • 75006 Paris

Réservations : 01 45 44 57 34

www.lucernaire.fr

Métro : Vavin ou Notre-Dame-des-Champs

Du 28 janvier au 21 mars 2009 à 21 heures et le samedi à 18 heures, relâche le dimanche et le lundi

Durée : 1 h 35

30 € | 10 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher