Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 19:28

Éditorial

En ce début d’année et – bel hasard – en ce jour de mon anniversaire, je vous souhaite à tous, lecteurs, correspondants, attaché(e)s de presse, compagnies, théâtres une année 2009 grandiose, pleine d’émotions artistiques et humaines.

Je veux vous remercier, vous les attaché(e)s de presse, compagnies et théâtres qui travaillez avec le journal. Qui nous envoyez même, pour certains, des messages de soutien (voir Le Livre d’or sur le site).

Je ne vous remercie pas, vous qui, par manque d’ouverture d’esprit, snobisme ou ignorance, nous rejettez. Sans doute n’avez-vous pas compris que les journalistes de la presse écrite « papier » ont de moins en moins de place pour leurs critiques de spectacles. Je le regrette personnellement, mais c’est un fait. À l’avenir, qui parlera donc des spectacles que vous représentez ?

J’affirme aussi qu’il n’est pas moins important pour une compagnie d’avoir un papier des Trois Coups qu’un spot dans une radio ou un entrefilet qui se contente d’annoncer le spectacle. D’ailleurs, de nombreux lieux affichent de plus en plus nos papiers. Pourquoi ? Parce que notre impartialité et notre impact sont de plus en plus reconnus.

En tout cas, en ce qui nous concerne, nous avons toute la place que nous voulons. Pour donner un exemple, j’ai publié un papier d’un correspondant parisien sur Othello (mise en scène d’Éric Vigner) de 8 000 signes ! Autre force des Trois Coups : la pluralité des points de vue. C’est ainsi que j’ai publié deux critiques (assez ou radicalement) différentes de Juste la fin du monde (mise en scène de François Berreur), de Ice (mise en scène de François Verret), de Retour à la citadelle (mise en scène de François Rancillac), des Fourberies de Scapin (mise en scène d’Émilie Valentin), de Coriolan (mise en scène de Christian Schiaretti), de la Vie devant soi (mise en scène de Didier Long), de l’Échange (mise en scène de Julie Brochen), de Le soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face (mise en scène de Dominique Pitoiset), de Seuls (mise en scène de Wajdi Mouawad), de Jeux doubles (mise en scène de Claudia Stavisky), d’Incendies (mise en scène de Stanislas Nordey), de Mefisto (mise en scène de Guy Cassiers), etc.

Quant aux « intellectuels », aux « penseurs »… qui nous traitent d’« amateurs », je leur répondrai plusieurs choses. D’abord, dans « amateurs », comme chacun sait, il y a « aimer », qui est le plus beau mot de la langue française. Et, s’il y a un élément qui est manifeste dans l’équipe des Trois Coups, c’est que ce sont des gens qui aiment passionnément le spectacle vivant.

Ensuite – je l’ai voulu ainsi, et c’est aussi une de nos forces –, nos chroniqueurs sont souvent des professionnels de la scène. Ils savent donc le poids dans un spectacle du corps, de la sueur, de l’angoisse, du stress, de l’aspect physique en général, avec l’aspect intellectuel. De même que, avec l’analyse des œuvres, il y a l’émotion ressentie. Le cœur et le corps, donc, avec le cerveau.

Enfin, quant à la qualité de l’écriture, si nous ne l’atteignons pas toujours loin s’en faut, nous y travaillons d’arrache-pied. C’est une de mes obsessions : que les arguments tiennent debout et soient clairement exposés. Si, en plus, un style, une « patte » s’affirme dans un article, je suis très heureux. De même que je prends particulièrement à cœur de soigner l’orthographe, la syntaxe et l’orthotypographie, malgré les contraintes générées par l’Internet. Combien peuvent en dire autant ?

Plus généralement, qui, à part les Trois Coups, publie de 1 à 8 articles par jour 365 jours par an ? À cet égard, quelques chiffres depuis mars 2006 : 2 594 articles archivés en permanence, 591 122 visiteurs uniques, 11 659 pages vues le 26 février 2008, 135 679 pages vues en juillet 2008, 527 abonnés à la lettre gratuite d’informations, 370 critiques et 69 annonces rien que pour la saison 2008-2009…

Quant aux attaché(e)s de presse et compagnies qui renâclent parfois à nous envoyer les photos de spectacle, je leur dis : aidez-nous à vous aider ! 

Vincent Cambier,

rédacteur en chef


P.-S. Je demande actuellement l’indulgence des attaché(e)s de presse et des théâtres pour les délais de parution des articles. En effet, je me suis fait agresser récemment à Marseille, et je me remets lentement des chocs physique et psychologique. Merci de votre compréhension.

papierstroiscoups@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans Vie du journal
commenter cet article

commentaires

Guy MORIN 06/02/2009 11:15

Cher Vincent,Au delà de ma véritable sympathie pour l'homme et le journaliste exemplaire que tu représentes à mes yeux, je veux te souhaiter de te remettre bien vite du très mauvais geste qui t'a atteint et réitérer mon témoignage d'admiration pour le formidable travail que tu mets en oeuvre avec Les Trois Coups. Je te serre la main avec le coeur.Guy Morin 

Les Trois Coups 06/02/2009 11:49


Merci infiniment, Guy.
Ça me va directement au cœur.
Je t’embrasse.
Vincent


Yohan 03/02/2009 22:54

Félicitations pour ce site très fourni, complet et détaillé sur le théatre, et qui, chose rare, donne une vitrine aux spectacles joués en province (meme si j'habite pour le moment en Région parisienne). Bravo à toute l'équipe pour l'ensemble des articles, et bonne nouvelle année sur les planches !!!

Rechercher