Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 10:20

Hommage ludique à nos amis les livres

 

Quoi de plus difficile que de donner le goût de la lecture à nos chères têtes blondes en cette époque de haute technologie 3 D. C’est le pari que propose la Cie Le Théâtre de l’Imprévu aux spectateurs du Théâtre Essaïon jusqu’au début février avec son spectacle jeune public « Tom à la licorne ». Pari tenu et joliment réussi !

 

Tom est un petit garçon rêveur, qui, comme beaucoup d’enfants de son âge, passe son temps à la maison, dans sa chambre ou avec sa maman. Dans cet univers clos, Tom s’est créé au quotidien des rituels imaginatifs comblant la solitude. Ainsi, dans sa chambre emplie de livres en tout genre, il se raconte des histoires comme tous les enfants. Mais ces histoires, il les raconte aussi aux… livres !


Car les livres sont ses amis. Alors, Tom leur parle tous les matins, donnant à chacun le juste retour de ce qu’il apprend en les lisant. Ainsi, les amis de Tom se prénomment « Dico », ou encore « Alphabet ». Mais son ami préféré est le « Livre à la licorne ». Celui-ci disparaît soudainement un matin, remplacé par un message mystérieux l’invitant à partir de chez lui, à la recherche de son livre préféré.


« Tom à la licorne »


Ce mystérieux message est accompagné d’un « livre blanc », tendre allégorie du chemin de découvertes qui s’ouvre aux enfants. Ainsi, Tom découvre le monde extérieur et va pouvoir s’adapter à toutes les difficultés, grâce à ce qu’il a appris dans les livres.


Le message est clair, mais le pari non moins difficile. Effectivement, à l’heure des jeux vidéo et autres distractions électroniques en tout genre, comment rendre les livres et le savoir qu’ils contiennent attractifs aux yeux des enfants ? C’est une jolie réponse à cette question que nous donne le spectacle Tom à la licorne. À la fois ludique par le jeu non caricatural du comédien Jacques Dupont, et esthétique par les formes choisies (marionnettes, masques et théâtre d’ombres). Mais aussi tendre. Tendre dans le rapport aux livres, qui, ainsi personnifiés, nous sont rendus des plus sympathiques.


« Tom à la licorne »


Les choix de mise en scène favorisent l’imaginaire des enfants – si peu sollicité de nos jours – avec notamment le choix d’une forme à mi-chemin entre le conte et le théâtre. Les nombreuses marionnettes, masques et autres matières utilisées pendant le spectacle sont aussi très justement propices à l’envol de notre imagination.


Outre l’imagination, l’envie de savoir et la curiosité nous démangent à chaque rencontre que fait Tom. La curiosité, car les personnages à qui parle Tom sont tous aussi étranges les uns que les autres tant par leur forme que par ce qu’ils nous racontent. L’envie de savoir, car à chaque fois, Tom doit résoudre une énigme ou un problème. Et cette énigme ou problème est toujours très lié à notre époque. C’est ce qui fait de Tom à la licorne un spectacle ludique certes, mais aussi discrètement pédagogique. Tom à la licorne est, enfin, un petit moment en dehors du temps, pendant lequel petits et grands prendront plaisir, tout simplement, à tourner les pages du savoir. 


Angèle Lemort

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Tom à la licorne, de Jacques Dupont

Cie Le théâtre de l’Imprévu • 108, rue de Bourgogne • 45000 Orléans

02 38 77 09 65

theatre.de.l-imprevu@wanadoo.fr

http://www.tomalalicorne.blogspot.com

Mise en scène : Taloch Kova et Jacques Dupont

Assistant à la mise en scène : Éric Cénat

Avec : Taloch Kova et Jacques Dupont

Scénographie, costumes et création des marionnettes : Yana Mlynkova

Lumière : Florent Barnaud

Diffusion : Emmanuelle Dandrel

Théâtre Essaïon • 6, rue Pierre-au-Lard • 75004 Paris

Réservations : 01 42 78 46 62 ou www.essaion.com

Tous les mercredi, samedi et dimanche du 3 décembre 2008 au 1er février 2009 à 14 heures, et tous les jours à 14 heures pendant les vacances de Noël

Durée : 45 minutes

8 € | 5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher