Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2006 1 01 /05 /mai /2006 20:01

Chers Amis,

Chers Collègues,

Chers Artistes,

 

Je suis personnellement consternée et déçue du courrier de réponse de M. Gérard Gelas qu’il vous a adressé, suite au courrier de notre avocat. Il persiste et signe : « le document interne… n’est pas un contrat, mais un projet… », dit-il, bafouant la liberté d’expression des compagnies. Et dans le corps de son projet, il indique obliger les compagnies a adhérer uniquement à l’association choisie par le Chêne noir. Sa technique de camouflage est tout à fait étonnante, elle se fonde sur quatre critères simples, qui sont développés pour tromper les compagnies : falsification, personnalisation, amalgames, contradictions.

 

FALSIFICATION, en donnant sans les connaître des chiffres dont il ne peut avoir connaissance sur l’adhésion des compagnies. À ce jour, plus de 400 compagnies se sont inscrites chez Avignon Festival Off.

 

PERSONNALISATION, en ciblant ses attaques uniquement sur une personne : le délégué général. C’est vouloir faire oublier que la défense des compagnies a été demandée par le conseil d’administration où siègent déjà de nombreuses compagnies expérimentées et lucides et que le délégué général n’a fait que transmettre cette demande auprès de notre avocat.

Ne faut-il pas rappeler que les documents en notre possession nous ont été communiqués par des artistes !…

 

AMALGAMES

M. Gelas amalgame le délégué général au milieu politique, en parlant de pratiques condamnables, les politiques locaux qui lui attribuent ses subventions depuis trente ans apprécieront !…

 

CONTRADICTIONS

Enfin que dire de ces alliances actuelles qui, en 2004, se déchiraient via la presse (scènes conventionnées et association ALFA), pourtant à l’époque le délégué général actuel était directeur d’un centre culturel à Mantes-la-Jolie et venait au Festival d’Avignon pour programmer des spectacles.

Qu’on ne se méprenne pas, l’absence de défense du cas Gelas par les scènes conventionnées et les membres de l’association ALFA montrent bien que M. Gelas à passé la ligne blanche et qu’il ferait mieux de faire amende honorable que de s’acharner à défendre des actes qu’aujourd’hui même certains de ses amis condamnent.

 

Catherine Alias

Coprésidente d’Avignon Festival Off

Directrice de compagnie

1er mai 2006

 

Recueilli par

Vincent Cambier

www.lestroiscoups.com


Avignon Festival Off • 45, cours Jean-Jaurès • 84000 Avignon

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher