Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 21:19

Une comédie d’acteurs


Par Lise Facchin

Les Trois Coups.com


Écrite par Philippe Legall, « Plan social » est une pièce vouée au divertissement, portée par des acteurs dont le plaisir de jouer et l’énergie suffit à nous faire trouver drôle un texte qui pèche pourtant par sa tendance à la caricature.

Quand on entre au Café de la gare, on pourrait croire qu’on rêve. Le rideau, les tréteaux, la charpente en étoile, les bancs en escalier nous replongent dans cette époque où Avignon improvisait ses théâtres dans les lieux les plus incongrus. C’est une gouailleuse femme brune, magicienne de la régie, qui vient nous annoncer l’imminence du spectacle. Elle est belle, drôle, elle s’en fout, elle nous déstabilise un peu puis finit par disparaître derrière son rideau, laissant la place à une sorte de jingle un peu agressif mais cocasse quand on y prête l’oreille. Un montage sonore du même type séparera les différentes parties du spectacle.

L’histoire est simple : une entreprise, une restructuration barbare, une révolte syndicale. Les personnages sont une galerie prévisible : un D.R.H. ignoble, une syndicaliste hystérique, un comptable dépressif et une potiche. Mixer. Laisser reposer. Si le texte est caricatural et simpliste, parfois même un peu lourd, je n’ai pu empêcher mon a priori littéraire d’être mis en veilleuse par le plaisir simple et généreux qui émane du jeu des comédiens. Ils sont sincèrement contents de jouer, de partager. Pas un moment d’autosuffisance ni de mise en avant de soi… Quel repos ! Le soir du 5 décembre 2008, Véronique Barrault remplaçait exceptionnellement Carole Massana, une cascade de gaffes et de canards en ont découlé… quelques fous rires habilement rattrapés : un joyeux bordel qui faisait plaisir à voir et à entendre.

Attila, le D.R.H., joué par Philippe Manesse dont le texte est truffé de calembours plus ou moins heureux, nous rappelle l’énergie et les mimiques d’un de Funès. Dans le rôle de la belle idiote un peu niaise, Lætitia Vercken était extrêmement crédible. Tant et si bien qu’à la fin du spectacle nous fûmes bien décontenancés de l’entendre parler d’une voix posée… qui était la sienne ! Ce sont eux qui nous font rire. Sans oublier Virgile le vigile et Lucien le comptable mou.

Au final, un divertissement sympathique qui n’a d’autre prétention que de faire rire ceux qui voudront bien se laisser prendre au jeu et avoir assez de distance pour mettre en sourdine leurs conceptions socio-politico-intellectuelles. On ne peut pas attendre d’une comédie légère de faire une critique profonde d’un système, mais de mettre en relief certains de ses dysfonctionnements, pour les tourner en ridicule, ce qui, dans le fond, fait de Plan social une pièce qui marche. 

Lise Facchin


Plan social, de Philippe Legall

Avec : Philippe Manesse, Carole Massana, Lætitia Vercken, Patrice Minet

Musique : Sarah Manesse

Costumes : Nadine Monier

Café de la gare • 41, rue du Temple • 75004 Paris

01 42 78 52 51

Métro : Hôtel-de-Ville ou Rambuteau

www.cdlg.org

Les vendredi et samedi à 22 heures jusqu’au 28 février 2009

Durée : 1 h 20

À partir de 24 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher