Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 03:42

Lhistoire perdue en cours de route

 

Sept artistes excellents réunis sous la baguette déjantée de Jérôme Deschamps et Macha Makeieff partent en tournée nationale avec leur nouvelle création festive et joyeusement décalée. Tous les éléments sont au rendez-vous afin de créer un spectacle hors du commun, un spectacle qui associe les talents à l’enthousiasme des artistes de la scène.

 

Cette troupe célèbre, née en 1978, je la suis attentivement depuis 2005, l’année où leurs Étourdis ont atteint le summum de l’humour déjanté et ont été couronnés d’un succès mérité. À ce moment-là, la barre a été montée haut, trop haut sans doute. Car, depuis, les créateurs des Deschiens tentent en vain de triompher à nouveau sur les scènes théâtrales (avec la Méchante Vie en 2006, notamment) et peinent malheureusement à maintenir ce niveau d’excellence.


Dès lors, une fois de plus, un univers entièrement loufoque et admirablement kitchissime (décors et costumes de Macha Makeïeff) se construit sous les yeux du spectateur, ébahi devant le talent et le travail minutieux des artistes (sept comédiens initiés autant à la musique qu’au chant et la danse), portant le projet avec enthousiasme et énergie. En assumant entièrement les choix de la mise en scène, ils créent tous une panoplie extravagante de personnages vivants et drôles. En revanche, l’intrigue, quant à elle, est quasi absente. Car, au prix de la mise en valeur de la performance de l’acteur et de l’ambiance burlesque, c’est l’histoire et l’action qui s’échappent du plateau.

 

 

En effet, le sujet de la pièce écrite par Jérôme Deschamps et Macha Makeieff n’est pas vraiment captivant : dans une salle des fêtes se prépare une soirée de prestige. À cette – assez plate – idée du départ s’associent de multiples gags, des sketchs, des numéros de cirque, des reprises de chansons, des miniconcerts farfelus…


Une énorme machine théâtrale se met alors en route, même si l’homogénéité du spectacle et de l’action a été bouleversée par l’enchaînement des catastrophes déjantées. La représentation théâtrale elle-même a cédé sa place à une succession de concerts de musique. De la musique festive avant toute chose ! Sur le coup, malgré l’intrigue un peu oubliée en cours de route, le spectacle est très agréable à regarder, et le moment fort beau à partager avec ces artistes sublimes. Et c’est peut-être là qu’il faut chercher l’essentiel de la Salle des fêtes


Maja Saraczyńska

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Salle des fêtes, de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff

Assistant à la mise en scène : Pierre-Emmanuel Rousseau

Avec : Tiphanie Bovay-Klameth, Lorella Cravotta, David Déjardin, Catherine Gavry, Hervé Lassïnce, Gaël Rouilhac, Pascal Ternisien

Décor et costumes : Macha Makeïeff

Lumière : Dominique Bruguière

Son : André Serré

Assistante à la scénographie : Claudine Bertomeu

Assistant à la lumière : Alain Paradis

Assistante costumière : Claudine Crauland

Accessoires : Sylvie Châtillon

Décors réalisés dans les ateliers du Théâtre de Nîmes

Maison des arts de Créteil (M.A.C.) • 1, place Salvador-Allende • 94000 Créteil

www.maccreteil.com

Réservations : 01 45 13 19 19

Du 3 au 6 décembre 2008 à 20 h 30

Durée : 1 h 30

10 €

Tournée :

– Du 16 au 18 décembre 2008 à 20 h – espace des Arts de Chalon • 71100 Chalon-sur-Saône

– Du 8 au 9 janvier 2009 à 20 h 30 – L’Odyssée, esplanade du Théâtre • 24000 Périgueux

– Du 15 au 16 janvier 2009 à 20 h 45 – scène nationale de Narbonne • 11100 Narbonne

– Du 15 avril au 16 mai 2009 à 20 h 30 – Théâtre national de Chaillot • 75116 Paris

– Le 4 juin 2009 à 19 h 30 et le 5 juin 2009 à 20 h 30 – La Filature • 68100 Mulhouse

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher