Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 21:53

Petite leçon d’émerveillement

 

Au milieu des tours d’Ivry, une petite cour anodine accueille le Studio Casanova. En ce lieu où l’équipe du Théâtre des Quartiers-d’Ivry a choisi de s’installer, le collectif Quatre ailes présente « le Projet RW ». Librement inspiré de « la Promenade » de Robert Walser, ce spectacle propose un éloge de la promenade, indispensable au poète pour sentir le monde, s’en émerveiller et le retranscrire. Cette irruption de la poésie sur scène prend tout son sens dans l’univers ultra-urbain qui entoure le Studio Casanova. Comme une façon de ré-enchanter le monde, avec simplicité, naïveté, évidence. Un moment enthousiasmant.

 

Le personnage central, donc, est un promeneur. Un poète qui, malgré les difficultés matérielles de sa condition, ne se lasse jamais du spectacle incessant offert par la rue, les hommes, et la nature qui l’entoure. C’est tout ? Ben, oui. C’est tout. Alors là, évidemment, on prend peur. Je vous comprends, j’ai pris peur aussi. On se dit qu’un benêt-poète-promeneur-oisif, ébloui par des cloches qui sonnent ou se délectant de toute rencontre, risque fort de nous mener tout droit vers une belle niaiserie. On redoute de voir finalement apparaître le chalet de Heidi puisque, en plus, c’est dans les Alpes que ça se passe.


Mais il est de ces naïvetés qui se contentent d’être touchantes. Qui parviennent, on ne sait trop comment, à toucher notre propre capacité d’émerveillement. Qui apportent sur le plateau même la beauté la plus désarmante, parce que la plus simple. Qui permettent à un public d’adultes guindés de retrouver ses yeux d’enfant et sa seule envie d’y croire et de dire « encore! ».


Et le tour de force est réussi grâce à la grande beauté visuelle de ce spectacle. C’est une expérience sensorielle qui est avant tout offerte au spectateur, et ce choix apparaît des plus judicieux. Plutôt que de nous imposer par les mots un personnage émerveillé, le collectif Quatre ailes nous invite à être éblouis à notre tour par les multiples cadeaux dont regorge leur mise en scène. Des cadeaux, oui, car on finit par leur être reconnaissant d’avoir su mettre sur le plateau un tel fourmillement de belles idées.


Alors quelles belles idées ? Des meubles qui s’envolent et deviennent trapèzes, une grande toile de papier qui ondule et devient écran sur lequel on projette des paysages, un sous-bois fait de larges papiers dorés, des effets d’ombres chinoises où le réel se mêle au fictif… Une foultitude de choses qui font que ce spectacle relève tout à la fois de la prestidigitation, de la danse, de l’acrobatie, de l’onirisme le plus pur. C’est comme une bonne farce et comme une belle fable. Avec tout à la fois l’immense sérieux et le complet débordement des spectacles d’enfants.


Avec parfois, aussi, la maladresse de ces mêmes spectacles. Peut-être celle due à une envie de trop bien faire, qui guinde un peu les choses par moments. Le texte n’est pas aussi libre que les corps ou que l’espace scénique. Notre promeneur demeure un brin caricatural. Lui qui rappelle parfois un Peer Gynt manque encore un peu de sincérité, de failles et, au final, de chair pour nous toucher autant que le personnage d’Ibsen.


Mais peu importe ces limites, l’essentiel demeure la belle expérience proposée par ce spectacle. Cette créativité foisonnante qui nous est offerte est une vraie belle surprise, une respiration. Aérienne, légère, sémillante. C’est juste beau et, mon Dieu, que c’est agréable ! 


Élise Noiraud

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Le Projet RW, d’après la Promenade de Robert Walser

Collectif Quatre ailes • 3, sente des Dorées • 75019 Paris

06 80 53 88 24 | 09 56 03 88 83

collectif4ailes@yahoo.fr

Mise en scène, scénographie et images : Michaël Dusautoy

Avec : Marine Bragard, Claire Corlier, Damien Saugeon, Olivier Turk

Vidéo et animation : Annabelle Brunet

Dessins : Yannick Dantec, Valérie Parvais

Assistante à la mise en scène : Cécile Laffon

Création musicale originale : Nicolas Séguy

Costumes : Marine Bragard

Régie plateau : Jean-Pascal Videau

Théâtre des Quartiers-d’Ivry (Studio Casanova) • 69, avenue Danielle-Casanova • Ivry-sur-Seine

Réservations : 01 43 90 11 11

Du 8 au 19 décembre 2008, du lundi au vendredi à 20 heures, jeudi à 19 heures

Durée : 1 h 10

19 € | 12 € | 9 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher