Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 20:59

Comédie-Française-M.C.93 Bobigny

 

Communiqué du 27 octobre 2008 de l’administrateur général Muriel Mayette au sujet d’une nouvelle salle pour la Comédie-Française et du premier rendez-vous de travail prévu le mardi 28 octobre avec M. Bernard Faivre d’Arcier.

 

Il a toujours été de la responsabilité de la Comédie-Française d’élargir le cercle de ses publics à un nombre plus grand de spectateurs, afin de remplir sa mission sur un territoire de plus en plus diversifié. La troupe et moi-même, soucieuses d’enrichir notre répertoire et d’accomplir pleinement notre rôle de transmission, cherchons depuis longtemps un nouvel instrument de travail, afin de mêler nos forces créatives à d’autres compagnies de France et d’ailleurs.


La Comédie-Française et ses trois plateaux ne se sont jamais aussi bien portés. Le taux de fréquentation est l’un des plus élevés de ces dernières années. C’est pourquoi nous nous devons d’évoluer vers des territoires géographiques et culturels nouveaux, y consacrer nos expériences et notre énergie. La troupe traverse à présent l’Europe de l’Est pour une grande tournée à l’occasion de la fin de la présidence française ; elle parcourt les villes de France avec Yerma de Lorca. Elle doit s’interroger sur le paysage théâtral de demain. Notre mode de fonctionnement est une réponse juste à la préservation de nos métiers : nous comptons quatre cents salariés, une troupe de cinquante-six permanents et vingt-deux métiers entre nos murs. Oui, nous voulons évoluer, nous agrandir, accueillir d’autres artistes.


Dès ma nomination en août 2006, j’ai distingué plusieurs priorités, dont l’augmentation de la troupe et l’obtention d’une nouvelle salle. La proposition a été faite par notre tutelle de rapprocher à longue échéance la Comédie-Française de la M.C.93. Ce projet n’a pas eu le temps d’être étudié qu’il était déjà dénoncé. Nous allons avec Bernard Faivre d’Arcier, missionné par notre tutelle, réfléchir à la meilleure réponse pour inventer notre paysage culturel à venir. Quelle que soit la solution que nous trouverons pour créer plus de spectacles, plus d’emplois, pour offrir plus de sécurité à nos métiers, elle ne se fera contre personne, car elle perdrait tout son sens. S’il le faut, nous trouverons ailleurs l’espace souhaité. Une forme de solidarité doit désormais nous réunir pour proposer au public le meilleur de notre art, de nos savoir-faire. Le projet ne doit pas se perdre dans une querelle qui n’a rien à voir avec l’esprit d’ouverture qui nous anime. C’est dans ce sens que j’envisage notre premier rendez-vous de travail.


Muriel Mayette, administrateur général de la Comédie-Française


Recueilli par

Les Trois Coups


http://www.comedie-francaise.fr

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

:0010::0040: DANIELLE 29/10/2008 02:16

Bonjour ! Je suis passée sur votre blog et je vous souhaite une bonne journée !bon mercredi !bisous !

Les Trois Coups 29/10/2008 02:32


Merci, Danielle.
Bisous.


Rechercher