Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 22:13

Garance et José sont

dans un théâtre…


Par Céline Doukhan

Les Trois Coups.com


Situé au xixe siècle, l’argument du ballet « les Enfants du paradis » est tiré du scénario de Prévert pour le film du même nom. Mime au Théâtre des Funambules, Deburau s’éprend de la belle Garance, déjà courtisée par le bandit Lacenaire. Mais un brillant et ambitieux petit nouveau, Frédérick Lemaître, succombe lui aussi aux charmes de la belle. C’est sans compter la jalousie de la douce Nathalie, qui aime Deburau sans en être aimée…

L’entreprise de José Martinez, danseur étoile de son état mais ici chorégraphe, est ambitieuse. L’intrigue se prête à merveille à une adaptation dansée : alternance de scènes de foule et de scènes plus resserrées, théâtre dans le théâtre, décor fantasmé du Paris canaille de la Belle Époque, caractères peu nombreux mais clairement identifiés… Mais il y a également de nombreux défis : par exemple, comment restituer par le ballet un des ressorts centraux du scénario original, qui met aux prises l’homme du geste (Deburau) et l’homme du mot (Lemaître) ? Comment transcrire le sens de la repartie, le parler brillant et abondant du Lemaître original, celui-là même qui, déguisé en lion, se plaint de ne jamais pouvoir rugir ?

La présence, en début de deuxième acte, d’un interminable ballet curieusement annoncé comme « Robert Macaire » par un homme-sandwich, trahit soit une certaine difficulté à résoudre cette périlleuse équation, soit une irrépressible envie du chorégraphe d’inclure un ballet en tutu dans un spectacle par ailleurs très réussi ! José Martinez tire en effet abondamment parti (notamment pendant l’entracte) des possibilités de mise en abyme offertes par le scénario, mais aussi par le lieu de représentation lui-même, comme l’y invite naturellement l’architecture littéralement spectaculaire de Charles-Garnier.

© Anne Deniau

Cette superbe production ne manque en effet pas d’atouts. Le blond Karl Paquette, dans le rôle de Lemaître, emporte le morceau : chacune de ses apparitions est un régal de technicité élégante, avec en plus la grâce sexy d’un Gene Kelly. Vincent Chaillet est un Lacenaire félin et virtuose. Quant à Bruno Bouché, il incarne un Deburau très touchant, passant en un souffle d’un comique tendre au désespoir le plus noir. Son magnifique solo du deuxième acte semble une chute éternellement recommencée. Enfin, en utilisant littéralement l’envers du décor, la mise en scène passe avec fluidité des passages réels à ceux de théâtre dans le théâtre, en utilisant au mieux la profondeur de la scène.

Les scènes de groupes sont particulièrement réussies. Martinez excelle à créer une très harmonieuse impression de désordre, comme dans le premier tableau, qui évoque le ballet final d’Un Américain à Paris : mille petits spectacles dans le spectacle animent la scène-rue : acrobates, jongleurs, danseurs… Même les gendarmes manient artistement leur mousquet dans cet ensemble qui exsude une joie bon enfant (du paradis). La musique originale de Marc-Olivier Dupin contribue beaucoup à cette réussite et suggère le sens de l’action sans le redoubler, l’illustrer. C’est donc une musique proprement dramatique, en accord avec la satisfaction que procure le spectacle sur le plan visuel. Un vrai régal pour les yeux et les oreilles, donc ! 

Céline Doukhan


Les Enfants du paradis, chorégraphie de José Martinez d’après le scénario de Jacques Prévert

Ballet de l’Opéra national de Paris

Ensemble orchestral de Paris

Musique : Marc-Olivier Dupin

Direction musicale : Pablo Heras-Casado

Adaptation : François Roussillon et José Martinez

Avec :

24 octobre 2008 à 19 h 30 (jour de la représentation ayant donné lieu à cette critique)

(Garance) Ève Grinsztajn, (Baptiste) Bruno Bouché, (Frédérick Lemaître) Karl Paquette, (Lacenaire) Vincent Chaillet, (Nathalie) Alice Renavand, (la ballerine) Sarah Kora Dayanova, (Mme Hermine) Ghyslaine Reichert, (le comte) Aurélien Houette, (Desdémone) Nolwenn Daniel

25 octobre 2008 à 14 h 30

(Garance) Isabelle Ciaravola, (Baptiste) Mathieu Ganio, (Frédérick Lemaître) Alessio Carbone, (Lacenaire) Benjamin Pech, (Nathalie) Muriel Zusperreguy, (la ballerine) Nolwenn Daniel, (Mme Hermine) Caroline Bance, (le comte) Christophe Duquenne, (Desdémone) Miteki Kudo

25 octobre 2008 à 20 heures

(Garance) Ève Grinsztajn, (Baptiste) Bruno Bouché, (Frédérick Lemaître) Karl Paquette, (Lacenaire) Vincent Chaillet, (Nathalie) Alice Renavand, (la ballerine) Sarah Kora Dayanova, (Mme Hermine) Ghyslaine Reichert, (le comte) Aurélien Houette, (Desdémone) Nolwenn Daniel

27 octobre 2008 à 19 h 30

(Garance) Eleonora Abbagnato, (Baptiste) Mathias Heymann, (Frédérick Lemaître) Emmanuel Hoffalt, (Lacenaire) Vincent Chaillet, (Nathalie) Mélanie Hurel, (la ballerine) Aurélia Bellet, (Mme Hermine) Caroline Robert, (le comte) Christophe Duquenne, (Desdémone) Charline Giezendanner

29 octobre 2008 à 19 h 30

(Garance) Eleonora Abbagnato, (Baptiste) Mathias Heymann, (Frédérick Lemaître) Emmanuel Hoffalt, (Lacenaire) Vincent Chaillet, (Nathalie) Mélanie Hurel, (la ballerine) Aurélia Bellet, (Mme Hermine) Caroline Robert, (le comte) Christophe Duquenne, (Desdémone) Charline Giezendanner

30 octobre 2008 à 19 h 30

(Garance) Ève Grinsztajn, (Baptiste) Bruno Bouché, (Frédérick Lemaître) Karl Paquette, (Lacenaire) Benjamin Pech, (Nathalie) Alice Renavand, (la ballerine) Sarah Kora Dayanova, (Mme Hermine) Ghyslaine Reichert, (le comte) Aurélien Houette, (Desdémone) Nolwenn Daniel

1er novembre 2008 à 19 h 30

(Garance) Isabelle Ciaravola, (Baptiste) Mathieu Ganio, (Frédérick Lemaître) Alessio Carbone, (Lacenaire) Benjamin Pech, (Nathalie) Muriel Zusperreguy, (la ballerine) Nolwenn Daniel, (Mme Hermine) Caroline Bance, (le comte) Christophe Duquenne, (Desdémone) Miteki Kudo

3 novembre 2008 à 19 h 30

(Garance) Eleonora Abbagnato, (Baptiste) Mathias Heymann, (Frédérick Lemaître) Emmanuel Hoffalt, (Lacenaire) Vincent Chaillet, (Nathalie) Mélanie Hurel, (la ballerine) Aurélia Bellet, (Mme Hermine) Caroline Robert, (le comte) Christophe Duquenne, (Desdémone) Charline Giezendanner

4 novembre 2008 à 19 h 30

(Garance) Isabelle Ciaravola, (Baptiste) Mathieu Ganio, (Frédérick Lemaître) Alessio Carbone, (Lacenaire) Benjamin Pech, (Nathalie) Muriel Zusperreguy, (la ballerine) Nolwenn Daniel, (Mme Hermine) Caroline Bance, (le comte) Christophe Duquenne, (Desdémone) Miteki Kudo

5 novembre 2008 à 19 h 30

(Garance) Ludmila Pagliero, (Baptiste) Mathieu Ganio, (Frédérick Lemaître) Julien Meyzindi, (Lacenaire) Sébastien Bertaud, (Nathalie) Christelle Granier, (la ballerine) Aurélia Bellet, (Mme Hermine) Caroline Bance, (le comte) Alexis Renaud, (Desdémone) Pauline Verdusen

8 novembre 2008 à 14 h 30

(Garance) Eleonora Abbagnato, (Baptiste) Mathias Heymann, (Frédérick Lemaître) Emmanuel Hoffalt, (Lacenaire) Vincent Chaillet, (Nathalie) Mélanie Hurel, (la ballerine) Aurélia Bellet, (Mme Hermine) Caroline Robert, (le comte) Christophe Duquenne, (Desdémone) Charline Giezendanner

8 novembre 2008 à 20 heures

(Garance) Ève Grinsztajn, (Baptiste) Bruno Bouché, (Frédérick Lemaître) Karl Paquette, (Lacenaire) Benjamin Pech, (Nathalie) Alice Renavand, (la ballerine) Sarah Kora Dayanova, (Mme Hermine) Ghyslaine Reichert, (le comte) Aurélien Houette, (Desdémone) Nolwenn Daniel

Création costumes : Agnès Letestu

Décors : Ezio Toffolutti

Lumières : André Diot

Assistante du chorégraphe : Arantxa Sagardoy

Assistante du décorateur : Licia Lucchese

Maître de ballet : Laurent Hilaire

Assistant-maître de ballet : Fabrice Bourgeois

Collaboration aux répétitions : Florence Clerc

Opéra Garnier • place de l’Opéra • 75008 Paris

Métro : Opéra, Chaussée-d’Antin - Lafayette

R.E.R. : Auber

Réservations : 0892 89 90 90 ou www.operadeparis.fr

Du 21 octobre au 8 novembre 2008 à 19 h 30, sauf le samedi à 14 h 30 et 20 heures

Durée : acte I, 1 h 15, entracte 25 minutes ; acte II, 55 minutes soit 2 h 35

6 € | 7 € | 10 € | 20 € | 40 € | 63 € | 85 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher