Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 01:22

Le spectacle commence en fanfare…

 

Pour l’ouverture de sa saison 2008-2009, le T.N.G. (Théâtre Nouvelle Génération) a voulu marquer le coup. Rendez-vous était donc donné sur les hauteurs de Lyon, au cœur du parc de Chazière, pour un spectacle mêlant théâtre, cirque et musique : « les Contes de Grimm », revisités par la Cie Nicole et Martin.

 

Un igloo, un camion de pompiers et des roulottes. Voilà ce face à quoi se retrouve le spectateur arrivant au parc Chazière pour voir le spectacle de la Cie Nicole et Martin. Aujourd’hui, tous sont venus applaudir le conte le Pêcheur et sa femme, des frères Grimm. Le camion de pompiers est fort utile pour les personnes souhaitant acheter leurs places le jour même, puisqu’il a été réaménagé par la compagnie et sert aujourd’hui de billetterie. Au centre, trône ce qui s’apparente à un igloo. Rond et blanc, voilà le chapiteau.


Les spectateurs s’y engouffrent et instantanément se mettent à chuchoter. Martin est déjà sur scène. Assis sur une caisse en bois et armé d’un long bâton, il pêche. Durant toute l’installation du public, il relance sa ligne imaginaire, sifflote et veille sur son bouchon… avant de s’endormir.


Après les trois coups… de cloche, le spectacle commence en fanfare. Nicole et Martin entrent sur scène en jouant d’un accordéon pour elle et d’un violon pour lui. Tous deux chantent un air de bienvenue à leur public. Puis ils se rendent dans la pauvre cabane du pauvre pêcheur et de sa pauvre femme. L’histoire est simple : l’homme va ferrer un poisson qui n’est autre qu’un prince. Il le relâchera et gagnera ainsi la chance de faire un vœu. Une chance qu’il ne saisira pas, mais que sa femme saisira pour lui, l’obligeant à retourner au bord de l’eau. Ce qu’il fera, pour demander une maison plus grande, encore plus grande, puis un château et même le statut de Dieu pour sa femme. Évidemment, la déchéance l’atteint, car sans morale, il n’y a plus de conte. Mais, comme toujours, tout est bien qui finit bien, puisque le couple se retrouve dans sa condition initiale, heureux.


Au cours de ce spectacle, les arts s’entrecroisent pour mieux se compléter. Le jeu théâtral est très présent puisque Martin et Nicole enchaînent divers personnages, mais restent à chaque fois au cœur de leur rôle. Des rôles en musique, puisque le spectacle est dynamisé par des intermèdes musicaux. Les deux comédiens jouent et chantent. Nicole semble avoir plus de mal. Sa voix n’est pas vraiment placée et a tendance à agacer. Elle tente de chanter à la même hauteur que Martin, mais ça ne marche pas. Résultat : elle a tendance à perdre l’attention du public.


Mais lorsque les disciplines du cirque prennent le pas sur l’ensemble, l’émerveillement naît. Bouche bée et regards pleins d’étoiles, les enfants admirent Martin voltigeant dans les airs. Autour d’une grande tablée, il endosse successivement le rôle du pêcheur, d’un serveur et d’un cuisinier. À chaque fois, sa position et son débit changent pour mieux entrer dans son personnage. Petit bémol, les deux comédiens utilisent trop souvent le même procédé pour amener leurs acrobaties. Répétitive, cette manière de faire fatigue et laisse l’impression que la compagnie ne s’est pas trop foulée pour créer son spectacle. La jonglerie nous laisse également sur notre faim. La technique est belle et maîtrisée, mais elle varie peu et reste simple.


Les effets visuels, sonores et lumineux, s’enchaînent, eux, très bien. Notamment lorsque le pêcheur se rend au bord de l’eau. Un simple foulard posé sur son bâton et agité par Martin, et voilà qu’une mer naît et se déchaîne tout au long de l’histoire.


Voilà donc une belle histoire, bien racontée mais parfois surchantée, perdant donc en intensité. Heureusement, le sourire de Martin et son regard d’enfant nous font oublier les faiblesses de sa compagne à la ville comme sur scène. 


Léa Torres

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Les Contes de Grimm

Compagnie Nicole et Martin • Unterer Burghaldenweg 32 • CH-4410 Liestal • Suisse

+ 41 (0) 79 682 88 93

www.nicole-et-martin.ch

Mise en scène : Dominique Saner

Avec : Nicole et Martin

Conceptrice des costumes, consultante artistique : Maria Lehmann-Wipplinger

Technique : Benjamin Fritz

Chorégraphe, maître d’acrobatie : Szilard Szekely

Théâtre Nouvelle Génération (T.N.G.) • 23, rue de Bourgogne • C.P. 518 • 69257 Lyon cedex 09

Réservations : 04 72 53 15 15

Le 8 octobre à 15 heures, le 11 octobre à 20 heures et le 12 octobre 2008 à 16 heures

Séances scolaires les 9 et 13 octobre 2008 à 14 h 30

17 € | 14 € | 8 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher