Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 18:42

Un couple, au quotidien

 

Avec « Comme ils disent… », Christophe Dauphin et Pascal Rocher campent en douze scènes le quotidien de la vie d’un couple gay… de bobos parisiens. Quel que soit leur bord, tous les couples s’y reconnaîtront.

 

Il y en a qui manquent vraiment de savoir-vivre. À peine installé, le public de la Comédie Bastille est dérangé ce soir-là par deux garçons – couple ou copains, qui sait ? – qui arrivent en retard, font se lever toute une rangée de spectateurs avant de… Vous irez, je n’en dirai pas plus.


Avant leur départ (avant tout le monde), avec le même sans-gêne, un autre couple de quarantenaires, peut-être le même, enchaîne sur scène toute une série de miniscènes, multiples facettes de la vie d’un couple gay de bobos parisiens. À la façon de Un gars, une fille ou, au théâtre, du couple formé par Pierre Palmade et Michèle Laroque, ce spectacle sonne juste, avec un humour qui croque sans lourdeur ni militantisme appuyé les grandeurs et les petits travers de ce couple « pas comme les autres », comme ils disent.


© Steve Bouteiller


En fait, il n’est ni semblable ni incomparable aux autres couples : ils ne frayent pas dans le même milieu, n’ont ni les mêmes goûts, ni les mêmes passions… sont jaloux, infidèles, se reprochent leurs petites « pannes », s’installent, se séparent, se retrouvent, ne se pacsent pas nécessairement, veulent ou non des enfants…


Quand Christophe Dauphin (Phil, alias Poussin) emprunte son jeu à de Funès, Pascal Rocher (David, alias Canard) le fait avec Palmade. Le premier campe un prof d’histoire-géo bonhomme, sorti du placard mais un peu pépère. Le second, plus libéré à la ville mais moins en famille, agent de stars, porte avec le même bonheur le tee-shirt X.S., la robe de soirée ou le maillot de bain pied-de-poule et connaît bien la rue de la Ferronnerie, mais plus pour le Banana Café que pour l’assassinat d’Henri IV.


Les experts en « gaytitude » riront beaucoup d’eux-mêmes, tout en notant au passage quelques petites imperfections (à ce propos, il faudra apprendre à Pascal Rocher à mieux mettre son harnais et à nouer son pagne « Têtu » de manière plus sexy). Christophe Canard (et ce n’est pas un surnom, cette fois-ci) signe du bon théâtre de boulevard, efficace et crédible, avec juste ce qu’il faut de caricature. 


Olivier Pradel

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Comme ils disent, de Christophe Dauphin et Pascal Rocher

Mise en scène : Christophe Canard

Avec : Christophe Dauphin (Phil), Pascal Rocher (David)

Collaboration artistique : Sandra Colombo

Lumières : Denis Schlepp

Théâtre Comédie Bastille • 5, rue Nicolas-Appert • 75011 Paris

Réservations : 01 48 07 52 07 ou www.comedie-bastille.com

Du mardi au samedi à 19 h 30, relâche le lundi et le dimanche

Durée : 1 h 15

24 € | 19 € | 10 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Delauney 30/10/2008 13:35

Comme ils disent sort du placard à clichés insipides étiquetés sur le dos des homos. La complicité naturelle des deux comédiens, remarquable, donne une justesse parfaite à cette comédie comique, éloignée du « kit homo » erroné.L’un est délicieusement cynique, l’autre drôle malgré lui, parfois un peu idiot et légèrement lourd… il faut l’avouer…mais curieusement l’alchimie se produit et on oublie ces quelques failles pour partager les affinités de ce couple ordinaire. L’inattendu vous attend à la comédie Bastille et prochainement au Mélo d’Amélie. La pièce mûrit comme un fruit bio à goûter absolument !

Rechercher