Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 19:40

Retour en enfance

 

Il suffit d’un chapiteau posé sur un terrain, d’une caravane colorée et de quelques guirlandes lumineuses. Un enthousiasme venu de l’enfance nous surprend. Tiens, ça fait longtemps qu’on l’avait pas vu, celui-là. Alors, poussé par un élan irrésistible, lâchant nos retenues d’adultes sages, on y va, on y court, on veut être sûr d’avoir une place, nous aussi… Où ça ? Ben, au cirque, pardi !

 

C’est un joyeux défilé de familles, marmots excités et parents radieux, qui conflue vers la piste de l’espace cirque d’Antony, en cette fraîche soirée d’octobre. Accueillie par des airs de jazz manouche, cette foule enthousiaste semble tout simplement poussée par l’envie et la joie. Se mettant ainsi au diapason du lieu qui l’accueille, car c’est toujours par le versant du plaisir que le cirque aborde la scène, ou plutôt la piste.


La Cie Max et Maurice, qui présente ici son nouveau spectacle, Oups, n’échappe pas à la règle (si c’en est une). Sept artistes, emmenés par les deux clowns créateurs de la compagnie, vont durant une heure vingt nous emmener dans un monde féerique et coloré, empreint de rêves et de jeux. Et c’est parce qu’on croit parfois voir des enfants, qui, devant nous, laissent libre cours à leur liberté et leur imagination, que nous-mêmes nous nous laissons joyeusement embarquer dans la fantaisie réjouissante d’Oups.


« Oups » | © Sylvain Guichard


Il suffit du prétexte d’un voyage en ballon dirigeable, dans lequel serait embarqué un cabaret loufoque, pour que démarre la ronde farfelue d’un équipage mi-cuisiniers, mi-circassiens. La belle unité d’ensemble qui se dégage des costumes et du décor de la cuisine permet de créer de vrais personnages, un véritable univers. Max et Maurice ont eu l’intelligence de créer, légèrement en arrière de la piste, une atmosphère suffisamment réaliste pour que la poésie des numéros nous parviennent encore plus nettement. Détournant les objets quotidiens (assiettes, balais…) avec facilité et intelligence, ils nous invitent à la folie de l’imprévu, qui peut jaillir à tout moment.


Cette poésie émane également du choix de proposer des personnages totalement muets, ou presque. En vrais clowns, ils nous partagent leurs émotions et expériences par le simple truchement du regard et du corps. La musique, en orchestre ou en solo de pianos, apporte tantôt à l’ébullition de l’ensemble, tantôt à la beauté presque onirique des numéros. Ainsi, un très beau moment de tissu aérien nous est offert par Valentin Bellot, au rythme d’un piano mélancolique. De leur côté, Antoine Deschamps et Emmanuel Gilleron, parfait duo comique, nous proposent un vrai moment de drôlerie avec leur numéro de Mexicains ratés, et excellent dans les regards désabusés qui déclenchent l’hilarité du public.


Néanmoins, Oups pourrait encore gagner en éclat si le rythme demeurait constant. À cet égard, certains moments manquent un peu de densité, le temps s’allongeant vaguement durant certains numéros, mais aussi au tout début, qui manque un peu de clarté. Le spectacle gagnerait peut-être à interpénétrer encore plus musique et cirque, car les moments où les corps et les mélodies sont au même rythme fonctionnent particulièrement bien. Quant aux personnages, tous intéressants, on voudrait les voir encore plus poussés, grossis, assumés. Les numéros pourraient ainsi gagner en éclat et en humour.


Mais ces quelques points, appelés à progresser, n’enlèvent en rien le plaisir partagé qu’Oups propose tout simplement au spectateur. Et que celui-ci, à en voir les mines réjouies au sortir du chapiteau, n’oublie pas de prendre. 


Élise Noiraud

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Oups, de la Cie Max et Maurice

Cie Max et Maurice • le Val de Maizet • 14210 Maizet

02 31 80 78 73

www.maxetmaurice.com

Écriture et mise en scène : Emmanuel Gilleron

Œil extérieur : Vincent Martin

Avec : Cyriaque Bellot, Valentin Bellot, Sandrine Colombet, Emmanuel Gilleron, Olivier Landre, Olivier Verzelen

Composition musicale : Cyriaque Bellot

Création et régie lumières : Olivier Beaudequin

Régie chapiteau : Pierre-Yves Dubois

Espace cirque d’Antony • rue Georges-Suant • 92 Antony

Accès : R.E.R. B, station Les Baconnets

Réservations : 01 46 66 02 74

Du 10 au 19 octobre 2008 à 20 heures, les vendredi et samedi, à 15 heures le mercredi, à 16 heures le dimanche, relâche les 13, 14 et 16 octobre 2008

Durée : 1 h 20

22 € | 16 € | 10 €| 7 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher