Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2006 5 10 /03 /mars /2006 19:20

Match d’impro

 

L’histoire originale : trois ours mal léchés entendent faire la loi chez eux, régner en maître sur femmes et enfants, rivaliser de force virile. En réalité, tout ce mâle tintamarre cache une véritable impuissance dès que les femmes résistent…

 

Mercredi 8 mars, salle polyvalente de Carpentras, était donné le spectacle désolant d’une troupe de professionnels bien rôdée qui s’est « lâchée » devant un parterre de provinciaux aux anges.

 

Le public carpentrassien ne s’est pas rendu compte que l’on se moquait de lui.

 

On chercherait en vain Goldoni dans ce « match d’impro » languissant où tous les coups étaient permis (le C.A.C. 40, le Crédit lyonnais, la Fête des femmes, etc.), tout cela pour servir la soupe à Michel Galabru, qui, bien que fatigué, excelle dans son rôle de ronchonneur grommelant des onomatopées irritées.

 

Quant au public, on peut se demander s’il riait au premier ou au second degré en entendant les plaisanteries lourdes, machistes et méprisantes pour les femmes… Le spectacle tournait parfois à un match dans les gradins entre les rires masculins et les huées féminines. On était loin de la subtilité avec laquelle Goldoni a su traiter le sujet, avec deux bons siècles d’avance sur nous… Cela manquait aussi du rythme virtuose original.

 

Les actrices ont cependant réussi le tour de force de donner l’impression d’avoir un texte, de le respecter, et de le donner même si leurs partenaires masculins, prisonniers de leur jeu caricatural et de leur penchant cabotin, ne leur envoyaient pas la réplique attendue…

 

Si l’on en juge par l’air ravi des spectateurs à la sortie, la misogynie a encore de beaux jours devant elle… le théâtre de boulevard aussi ! 

 

Camille Vivante

Les Trois coups

www.lestroiscoups.com


Les Rustres, de Goldoni

Avec : Michel Galabru

Adaptation : Jean Galabru

Salle polyvalente de Carpentras

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher