Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2005 6 21 /05 /mai /2005 16:11

Une fée russe

 

Le 19 mai 2005, dans le cadre de « Mai au cabaret » au Théâtre des Trois-Pilats, Dasha Baskakova a offert un récital de chansons et musiques russes, cocktail Molotov de mélancolie et d’humour. Le public était scotché.

dasha-baskakova-gc.jpgDès les premières notes, la Russie sort de cette bouche gourmande, ourlée de rouge. La voix chaude, prenante, assurée, harmonieuse, enveloppante, sensuelle et le toucher pianistique très fin de Dasha Baskakova nous piègent immédiatement dans les filets de son âme slave. C’est un fleuve que rien n’arrêtera.

Et pourtant Dasha ne chante pratiquement que des chansons tristes. Je crains ton regard comme le sel sur une blessure ; Je suis fatiguée de t’aimer par miettes ; Tango de la journée d’hier ; Pendant que vous dormez ; Je suis triste, juste triste ; Pourquoi tant de choses cruelles m’arrivent-elles ? nous plongent dans un bain de mélancolie, de mal de vivre, de vague à l’âme. Sans doute, comme dit le poète, les plus désespérés sont-ils les chants les plus beaux…

Mais, comme pour casser cette boulimie de blues, notre fée russe fait preuve, entre chaque chanson, d’un humour – au vrai sens du terme : savoir se moquer de soi-même – extraordinaire. J’ai rarement vu un artiste se prendre aussi peu au sérieux. C’est magnifique.

Elle est partie ? Elle me manque déjà.

Décidément, les Trois Pilats ont le don d’amasser des pépites. 

Vincent Cambier


Oulan Oudé – Paris-Moscou

Avec : Dasha Baskakova (composition, chant, piano)

Dasha Baskakova • 12, rue Granoux • 13004 Marseille

Portable : 06 15 89 53 23

Courriel : dashabaskakova@hotmail.com

Le jeudi 19 mai 2005 à 21 heures

Théâtre des Trois-Pilats • 18, place des Trois-Pilats • Avignon

Tél. 04 90 85 67 74

Courriel : lestroispilats@wanadoo.fr

Tarifs : 12 €, 9 €, 5 € et pass 20 € et 15 €

Photo : Jérôme Veaugier

Partager cet article

Repost 0
Publié par Vincent Cambier - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher