Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 16:52

La vieillesse est un naufrage, la jeunesse parfois aussi

 

Pour célébrer les 400 ans de la fondation de Québec, la Maison des métallos a réuni sur quatre jours conférence et rencontre publiques, un spectacle pour enfants, un festival d’arts numériques et… une soirée théâtrale. Elle nous a donné alors à entendre deux auteurs représentatifs de la scène québécoise, entre méditation des dégâts du temps et satire ordurière de la pipolisation d’une célèbre chanteuse de la Belle Province.

 

Cynthia Gava et Jean-Christophe Barbaud animent à la Maison des métallos des ateliers hebdomadaires de théâtre, où ils font se rencontrer des comédiens professionnels et amateurs. C’est dans ce cadre, et au cœur d’un lieu culturel récemment restauré, qu’ils ont proposé les lectures publiques des Manuscrits du Déluge de Michel-Marc Bouchard, un dramaturge confirmé, et de Félicité du jeune Olivier Choinière.


Les Manuscrits ne sont pas des parchemins disparus lors d’un lointain cataclysme archétypal, et récemment retrouvés. Ils sont les feuilles volantes d’un atelier d’écriture, où se retrouvent les anciens d’un village, autour de Samuel, le vieux professeur tyrannique. Après une catastrophe qui a tout emporté de leur vie, ils tentent de rassembler et de réorganiser leurs meubles et leurs textes… Parabole touchante, un peu trop foisonnante, sur la décrépitude que le temps impose aux corps et aux cœurs, les défaillances de la mémoire, l’effacement du passé et l’envie de le réécrire, le désir de vivre jusqu’au bout, et de se survivre dans des textes ou des enfants. Parmi ces petits vieux survivants – où se distingue Cynthia Gava dans le rôle d’une Marthe croqueuse de vie –, s’immisce progressivement Dany, un jeune « ange », figure de l’éternel et impitoyable narrateur du monde.


Avec quelques maladresses et une touche d’improvisation qui font le charme des lectures publiques, la mise en scène du duo Gava-Barbaud – déjà très construite – nous donne à découvrir une pièce dense, grave, grinçante d’humour… à l’écriture incrustée de savoureuses perles.


Le second opus, Félicité, admirablement servi aux Métallos par quatre acteurs de talent, est quant à lui nauséeux et fait basculer le public dans l’absurde et le sordide. Il donne à voir, en diptyque, la vie idéalisée d’une grande star québécoise, Céline Dion, et le cauchemar quotidien d’une de ses fans, malade alitée, victime de la cruauté et des abus sexuels des siens. Quand ces deux destins improbables se rencontrent, un peu d’humanité s’exprime enfin, plus réelle.


Olivier Choinière nous fait vivre une expérience cathartique à défaut d’être confortable : sa pièce devrait nous vacciner – sans piqûre de rappel – contre l’adulation béate des célébrités et la complaisance envers les turpitudes d’autrui. Car, s’il est des spectacles qui vous prennent aux tripes, d’autres vous les retournent. Sans conteste, Félicité est de ces derniers. Et le spectateur hésite entre plaindre et admirer les comédiens qui mettent leur art au service d’un tel vomitif. 


Olivier Pradel

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Les Manuscrits du Déluge, de Michel-Marc Bouchard

Mise en scène : Cynthia Gava et Jean-Christophe Barbaud

Avec : Benjamin Baclet (Danny-l’enfant-seul), Jean-Christophe Barbaud (Samuel), Cynthia Gava (Marthe), Marie-Pascale Grenier (Dorothée), Nicolas Quillard (William) et Céline Spang (Claire)

Durée : 2 heures

Félicité, d’Olivier Choinière

Mise en espace : Cynthia Gava

Avec : Karim Bouziouane, Mariapia Bracchi, Gabrielle Godart, François Négret

Durée : 1 heure

Maison des Métallos • 94, rue Jean-Pierre-Timbaud • 75011 Paris

Réservations : 01 48 05 88 27 ou 01 47 00 25 20 ou www.maisondesmetallos.org

Le 23 septembre 2008, à 20 h 30

Entrée libre

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher