Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2006 7 12 /03 /mars /2006 22:45

« Le Globe »,

de Marc Israël-Le Pelletier

 

Identité et corollaires géographiques

 

LE TEXTE

Lionel se souvient, il avait une dizaine d’années à l’époque, guère plus aujourd’hui. Son récit est celui de sa rencontre avec un jeune professeur de géographie. Quelque peu paternaliste et attentif, celui-ci prendra les traits d’un véritable mentor pour cet enfant privé de père.

De cette rencontre va naître une affection réciproque, un rapport d’affinité complice prenant pour décor une école et plus particulièrement un cours de géographie.

Au-delà d’une réflexion sur les rapports qu’un élève peut entretenir avec son professeur, ce texte entend illustrer le besoin et la nécessité pour un enfant d’apprendre à se repérer, de sorte qu’il puisse grandir dans un monde d’adultes en trouvant sa place.

Stabilité, immobilité, maîtrise par tous les moyens, dont le savoir, d’un monde fuyant et insaisissable, autant de concepts qui dans la pièce sont exprimés avec la force des métaphores par ce monologue d’enfant.

 

L’AUTEUR

Marc Israël-Le Pelletier, né à Paris, vit depuis vingt ans en Amérique du Nord : après dix ans passés à New York, il réside désormais à Montréal. IL est notamment l’auteur de Sarah et Lorraine, prix SACD de la Dramaturgie francophone 2001, publié dans la même collection.

RÉF. 48 p. – 12 € – ISBN : 2-84260-213-7 – « Passages francophones » – Coédition Les Francophonies en Limousin.


Recueilli par

Vincent Cambier

www.lestroiscoups.com


éditions Théâtrales • 20, rue Voltaire • Montreuil-sous-Bois

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans Livres | Revues | D.V.D.
commenter cet article

commentaires

Rechercher